Coups De Poings Dans Le Rétro (chapitre XXV)

Julio-Cesar-Chavez-Meldrick-Taylor

A deux secondes de la gloire

Petit retour sur l’un des combats les plus célèbres et controversés de l’histoire de la boxe : le 1er combat entre la star de la boxe du XXème siècle, Julio César Chavez et Meldrick Taylor. Même si les débats sont légion dans le monde du noble art avec des combats comme Tunney-Dempsey, Hagler-Leonard, …,  le combat entre Chavez et Taylor, «Thunder & Lightening», n’échappe pas à la règle. Ce championnat d’unification des titres WBC et IBF entre les deux champions invaincus a lieu le 17 mars 1990 à l’Hôtel Hilton de Las Vegas, au Nevada. Un rendez-vous très attendu.

Vainqueur des Golden Gloves en poids coqs en 1982 et médaillé d’or aux Jeux olympiques de Los Angeles en 1984 dans la catégorie des poids plumes, Meldrick Taylor, boxeur rapide et talentueux, est le champion IBF des poids super-légers et est toujours invaincu en 24 combats.

« L’Empereur » Julio César Chavez, 68 victoires en autant de combats, titré en super-plumes, légers, et super-légers. En septembre 1984, il a livré 43 combats en autant de victoires, dont 37 par KO, chez les super-plumes. Il devient champion du monde de la catégorie le 13 septembre en stoppant Mario Martinez dans la 8ème reprise. Après 9 défenses victorieuses de son titre, il décide de monter de catégorie. Le 21 décembre 1987, il devient champion du monde des poids légers en battant Edwin Rosario dans la 11ème reprise. Après sa victoire contre José Luis Ramirez, il laisse sa ceinture vacante pour monter à nouveau de catégorie. Le  13 mai 1989, il affronte Roger Mayweather et devient champion du monde des poids super-légers. Enchainant les victoires, les défenses acharnées, Chavez, le démolisseur, n’a toujours pas la reconnaissance mondiale qu’il souhaite.

Une belle opposition de styles :

Sur papier, ce combat est tout simplement magnifique. Deux excellents boxeurs au style opposé. Et sur300px-Chavez-Taylor_I_103981894 le ring, ce championnat du monde tiendra toutes ses promesses. Un combat violent où, pour la 1ère fois de sa carrière, Chavez doit lutter aussi durement. Taylor domine grâce à son jab du gauche, son coup d’oeil, sa mobilité, sa technique et sa vitesse d’exécution, acceptant même les échanges. Au bout de 6 reprises, le champion IBF est en avance sur un Chavez qui peine à exprimer sa puissance. A la fin de la 8ème reprise, le clan du mexicain est désespéré. Dans la 10ème reprise, Chavez arrive à placer quelques coups puissants, et le sang coule de la bouche et du nez de Taylor. Dans la 11ème reprise, Taylor continue son travail mais est sévèrement touché à la fin de la reprise. A l’appel de la 12ème reprise, Taylor est en avance aux points et Chavez, pour préserver son invincibilité, n’a pas d’autre choix que d’abréger le combat par un KO. Meldrick Taylor aurait pu tourner, contrôler son adversaire mais sa grande fierté le pousse à prendre quelques risques, suivant les recommandations de son coin. Et là l’improbable se produit. Un miracle pour Julio César Chavez qui envoie Taylor au tapis dans les ultimes secondes de ce combat.

L’arbitre, Richard Steele, le compte, et il se relève péniblement. Steele demande une 1ère fois, puis une 2ème fois s’il va bien, et face à l’absence de réponse de Taylor et la fixité de son regard, il arrête le combat… à 2 secondes de la fin.

Une des fins de combat la plus controversée de l’histoire dans ce championnat qui sera élu « combat de l’année » par Ring Magazine et dix ans plus tard, « combat de la décennie ».

1

Après le combat, Richard Steele avoue qu’il n’avait pas connaissance précise du chrono au moment de l’arrêt, mais qu’il a jugé en son âme et conscience, et fait un choix que les règles semblent confirmer.

« Aucun combat ne vaut la vie d’un homme »

Malgré cela, beaucoup voit une machination préparée par Don King, alors promoteur de Chavez. D’autant plus que ce n’est pas la 1ère fois que Steele est impliqué dans des décisions controversées. Lors du 1er combat entre Mike Tyson et Donovan Ruddock, l’arrêt du combat dans la 7ème reprise avait provoqué une émeute.

Les avis sont donc très partagés sur ces fameuses deux secondes. A la fin de ce combat, Meldrick Taylor avait subi de gros dégâts : le visage horriblement tuméfié, les yeux affreusement boursoufflés, une fracture au visage, nez et bouche ensanglantés. Il passera même la nuit à l’hôpital pour une transfusion sanguine due à la quantité de sang perdue pendant le combat. Pendant quelques jours, il urinera du sang. A l’heure d’aujourd’hui, ces deux secondes font toujours polémique, mais le bilan de santé des médecins après le combat est sans appel. Bien au-delà des magouilles dont Don King a le secret, l’arbitre Richard Steele a peut être évité un drame aux conséquences irréversibles …

Avec cette victoire par KO technique, Julio César Chavez reste invaincu et accède à la reconnaissance mondiale.

La suite de sa carrière très bien « gérée », avec une sélection rigoureuse de ses adversaires, sera une glorieuse série de victoires jusqu’à un match nul « volé » face au talentueux Pernell Whitaker le 10 septembre 1993. Le 29 janvier 1994, il connaitra, en plus de son 1er voyage au tapis, sa 1ère défaite contre Frankie Randall , et remportera le combat revanche le 7 mai 1994. Le combat revanche avec Meldrick Taylor a lieu le 17 septembre 1994, et cette fois-ci, Chavez l’emporte dans la 8ème reprise sans contestation possible. Le 7 juin 1996, il affronte la star montante, Oscar de la Hoya. Le combat est arrêté dans la 4ème reprise suite à une coupure au visage, contractée dans la 1ère reprise, devenue trop importante et « L’Empereur » enregistre alors sa 2ème défaite. La revanche entre les deux boxeurs a lieu 18 septembre 1998, mais le poids des années se fait sentir pour un Chavez qui renonce à reprendre le combat à l’appel de la 8ème reprise. Il continuera à monter sur le ring, et malgré quelques victoires il connaitra des défaites contre Willy Wise, Kostya Tszyu et Grover Wiley. Le 17 septembre 2005, après sa défaite, il annonce sa retraite des rings.

Julio_Cesar_Chavez_vs._Meldrick_Taylor

Quant à Meldrick Taylor, après cette défaite contre Chavez, il ne sera jamais plus le même. Il a été à deux secondes de la gloire, mais deux secondes de cauchemar qui l’ont hanté pour toute une vie, deux secondes qui ont laissé des traces morales et physiques. Même si le 19 janvier 1991, il devient champion du monde WBA des poids welters en battant Aaron Davis, et malgré quelques victoires, son coup d’oeil, sa mobilité, sa technique et sa vitesse d’exécution ont considérablement diminués. Le 9 mai 1992, il subira une terrible correction contre Terry Norris, perdra son titre de champion des poids welters contre Crisanto España. Il ne sera pas en mesure de battre Chavez dans le combat revanche. Il continuera à boxer jusqu’en 2002, ayant effectué des combats de trop. Lors de ses apparitions télévisées, Meldrick Taylor présentait des troubles de l’élocution.

Publicités

33 réflexions sur “Coups De Poings Dans Le Rétro (chapitre XXV)

  1. Les 3 derniers adversaires de Gonzales étaient vraiment corriass! Et à chaque fois il s’en sort tjr avec brio cuadras à rien lâché quel combat ça a donné c’était magnifique on a été gâté hier soir avec. Ces 2 réunion !

  2. Fiouf kel combat ! Ggg à perdu la 2e mais le reste il la piétine ! Un rouleau compresseur ! Brooks n’a pas démérité mais ggg trop puissant ! Maintenant chooooocoooolatitooooooo

  3. La controverse réside uniquement dans les 2 secondes… parce que Taylor est incapable de reprendre ! Étant un pro Chávez on peut quand même ce pose la question avec l’autre pignoufle de don king ! Mais honnêtement je trouve qu’il a bien fait d’arrêté c’était une boucherie…. et Chávez frappe très fort et souvent !

  4. Sur le coup, moi aussi j’avais crié au scandale. Mais quand Taylor a été hospitalisé et que le bilan de santé est tombé, au final, même pour 2 secondes, Steele a bien fait d’arrêté le combat. Pendant le combat, Steele ne pouvait pas savoir que Taylor avait perdu deux pintes de sang, qu’il avait des dommages aux reins considérables et qu’il urinerait du sang, qu’il avait une fracture orbitale, … Et nous non plus d’ailleurs.

    1. Oui, l’arbitre sur ce coup a été lucide, et il n’a pas favorisé Chavez promu par Don King. Combien de boxeurs sont morts ou dans un sale état à cause des arbitres. N’oublions pas que la boxe peut basculer dans l’horreur la plus totale.
      Les exemples sont nombreux : Oscar Gonzalez meurt lors de son combat contre Jesus Galicia, Kim Duk-Koo meurt lors de son combat contre Ray Mancini, Roman Simakov meurt lors de son combat contre Kovalev, Benny Paret mort contre Emile Griffith, Leavander Johnson mort contre Jesus Chavez, … et que dire des combat qui ont brisé une carrière comme Nick Blackwell contre Chris Eubank Jr, Gerald McClellan contre Nigel Benn, … La liste est longue

  5. Ce combat est un vrai crève-coeur. Taylor a été à 2 secondes de la victoire, d’être celui qui aurait stoppé l’invincibilité de « l’empereur » mexicain. Steele a fait ce qu’il avait à faire, peu importe le temps qu’il restait, c’était un bain de sang pour Taylor, malgré tout, ce combat. Nous étions assis à regarder ce combat, nous n’étions pas sur le ring à prendre les coups destructeurs. (et quand on voit le bilan des médecins après le combat …)

  6. L’ampleur de ce combat était énorme, mais bien que très controversé cet arrêt à 2 secondes de la fin, en rétrospective, Steele a probablement pris la bonne décision. Taylor pissait du sang, avait perdu beaucoup de sang durant ce combat et a eu une fracture au niveau de l’oeil gauche si je me souviens bien.

  7. de toute façon, même encore aujourd’hui, la décision de Steele reste controversée et vivement débattue. Beaucoup pensent que Taylor aurait dû être autorisé à continuer parce qu’il y avait quelques secondes restantes dans ce combat où il était en avance sur la carte des juges. D’autres sont d’ accord avec la décision, car un autre bon coup aurait causé des dommages irréversibles à un Taylor déjà bien abimé.
    Pour ma part, hormis la décision de fin, ce combat est un must.

  8. Dans ce combat, Chavez est pris de vitesse mais ce sont bien ses coups qui font le plus de dégâts. Taylor touche mais sans conséquence, et surtout beaucoup de ses coups ne touchent pas, mais sa vitesse d’exécutuion est impressionnant et aussi trompeuse quant aux coups qui touchent réellement. Mais je ne dis pas le contraire, Taylor est en avance aux points.

  9. Ce fut un combat incroyable, mais la controverse, je suis d’accord avec toi Jeff, devrait se concentrer sur la raison pour laquelle le combat n’a pas été arrêté plus tôt. Chavez a terminé le combat fatigué mais non marqué, alors que les dégâts infligé à Taylor sont très lourds. Sa nuit à l’hôpital et le bilan des médecins fait froid dans le dos.

    1. oui, je suis assez d’accord avec ça. Mais voilà, le combat n’a pas été stoppé avant, et du coup il est question de ces 2 fameuses secondes. La polémique et les interrogations ont été et soulèvent toujours ces 2 secondes. Chavez aurait-il été en mesure de quitter rapidement son coin pour achever Taylor? Steele a-t-il bien agit ou pas? Duva a-t-il bien fait de se déplacer pour faire remarquer à Steele que Chavez n’était pas dans le coin neutre au moment du compte? Ces 2 secondes aurait-elle changé quelque chose aux dégats qu’avait subit Taylor? … Tant de questions pour ce combat à sensation que l’ironie du sort de ces 2 secondes

  10. Taylor a été sévèrement touché dans la 10ème reprise. Il a également perdu énormément de sang. Ceux qui sont à blamer sont Duva et les autres hommes de coin de Taylor et non Steele.

  11. En ce qui me concerne, Steele a abusé. Quand je vois qu’il a laissé Hearns reprendre le combat contre Barkley, alors qu’Hearns n’avait pas répondu non plus. Alors pourquoi il ne l’a pas fait pour Taylor, parce que Chavez était chez Don King et que Don King venait déjà de voir sa poule aux oeuf d’or Mike Tyson se faire démolir par un illustre inconnu

  12. Un méga-combat qui a été pleinement à la hauteur des attentes. Ce qui n’est plus le cas aujourd’hui (ça c’est dit 😉 )
    C’est vrai que quand on connait la suite de la carrière de Taylor et son état de santé, il est facile de dire que Steele avait eu raison de stopper. Mais au moment du combat, Steele ne connaissait pas le futur. Il a agi dans l’instanté, pensant à la santé du boxeur. Disons que ce qui n’a pas aidé sur cette décision, c’est que beaucoup voulait voir Chavez perdre, et Don King est connu comme une crapule magouilleuse et Steele pour ces décisions controversées.

  13. Après coup, quand on regarde le rapport médical des médecins, on se rend compte que l’arrêt de Steele n’est pas si controversé que ça. Ce qui fait que c’est dramatique, c’est que c’est à 2 secondes de la fin du combat.

  14. Steele, l’arbitre qui a été intronisé au temple de la renommée, lui qui est à l’origine de beaucoup de controverse : Tyson-Donovan, Barkley-Hearns, Mayweather-Judah, … Voila pourquoi par la suite on le voyait moins arbitré. Et c’est tant mieux.

  15. Qu’on aime ou qu’on déteste Chavez, une chose est sur c’est qu’il frappe fort. Avant ce 12e round, il a très peu touché et les quelques coups avait fait des ravages sur Taylor. Taylor lui a beaucoup touché mais ses coups n’étaient pas aussi efficaces, voila pourquoi dans le coin de Taylor, Duva et cie n’étaient pas sur que Taylor étaient en avance et qu’ils lui ont fait ces recommandations qui lui ont couté la victoire, car il était bel et bien en avance sur la carte des juges et aurait donc pu géré cette dernière reprise. Pour moi, même Don King ne pouvait rien faire avec ses magouilles cette fois-ci, mais voilà, peut-on blamer Richard Steele pour ses 2 seconde? La santé du boxeur avant tout. Mais je l’avoue, moi aussi j’ai été deg.

  16. Pour moi Taylor était quasi KO debout et Steele a bien fait d’arrêté le combat. Mais c’est vrai que pour 2 seconde, je ne pense pas que Chavez aurait pu finir le taf. Tant qu’il se jette sur Taylor en quittant son coin, la cloche aurait sonné la fin du combat.

    1. Je ne suis pas d’accord. Pour ces 2 secondes, Chavez aurait bien pu terminer Taylor. Je vous invite tous à revoir le combat de Felix Trinidad contre Kevin Lueshing et celui de Shane Mosley contre Ricardo Mayorga 1 par exemple. Vous verrez qu’en 2 secondes tout est possible, surtout que Chavez savait qu’il lui fallait le KO pour gagner et conserver son invincibilité et avoir la reconnaissance mondiale.

      1. entièrement d’accord avec toi Marvelous, tout est possible en boxe, et je me souviens bien des 2 combats que tu as cité en exemple. Ce combat de légende suscitera toujours les interrogations et la controverse. Moi même je reste mitigé encore aujourd’hui.

      2. Merci Marvelous pour ton exemple. Je n’avais pas vu le combat de Trinidad vs Lueshing et c’est chose faite. Terrible Ko. Et comme Chavez était lui aussi un démolisseur et savait finir ses adversaires, tout aurait pu être possible.

  17. Un grand combat, et moi aussi à cette époque je criait à l’injustice. Steele avait déjà fait ces preuves dans ses décisions controversées, mais comme beaucoup, je voulait tellement voir Chavez perdre… Au final (je sais c’est facile quand on voit l’état de santé de Taylor aujourd’hui) Steele avait bien fait. Mais on peut discuter encore et encore de ses fameuses 2 secondes, car c’est vrai que Taylor n’a pas répondu à Steele quand il lui a demandé si ça allait, mais Taylor regardait aussi à ce moment là son entraineur Duva. Peut être qu’il ne pouvait pas répondre ou peut être qu’il en était en mesure, toujours est il est qu’il a été sacrément endommagé.
    Taylor, comme écrit dans l’article a fait des combats de trop.

    1. Je suis d’accord avec toi. Je pensais que c’était honteux de voir Taylor perdre comme ça, mais je pense que Steele a fait le bon choix. Si un boxeur n’est pas apte à poursuivre, il doit être arrêté.Taylor a montré des signes qu’il nétait en fait pas en mesure de continuer.

  18. ce combat s’intitulait « Thunder & Lightening », et la puissance l’a emporté in extremis sur l’éclair, la vitesse. Mais je ne pense pas que pour les 2 secondes restantes, Chavez aurai pu finir le travail, et Taylor aurait donc pu remporté cette victoire. Mais Steele était dans le feu de l’action, et sur un ring tout peut arrivé, surtout que Taylor avait bien été abimé par les coups de Chavez. Un combat mémorable et triste fin en même temps.

  19. L’un des plus grand combat de la boxe entre deux bons boxeurs mais c’est vrai terni par cet arrêt à 2 secondes de la fin de Steele qui n’est pas a son 1er coup de controverse. J’avais été dégouté car Taylor avait gagné et enfin Chavez et sa carrière bien choisie (même s’i il a affronté certains grand noms) aurait été battu. Mais maintenant, avec le recul , je me dis que Steele avait bien fait, Taylor était en très mauvais état.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s