L’International Boxing Hall Of Fame

International Boxing Hall of Fame (IBHOF)

Le tout premier Boxing Hall of Fame était sponsorisé par Ring Magazine pendant plusieurs années, dont les bureaux se situaient au Madison Square Garden de New-York.  En 1980, à Los Angeles en Californie, le World Boxing Hall Of Fame (WBHF) voit le jour. Crée par Everett L. Sanders, le WBHF est l’une des deux salles de boxe internationalement reconnues, l’autre étant l’International Boxing Hall of Fame (IBHOF) crée en 1990. Désireux de mettre à l’honneur les boxeurs Carmen Basilio et Billy Backus, natifs de la ville, devenus champions du monde, Edward Brophy a été à l’initiative de la création de ce musée, devenu désormais mythique, pour mettre en valeur la riche histoire de la boxe.

Pour la petite histoire, Carmen Basilio était devenu champion du monde des poids welters en 1955 en battant Tony DeMarco. Il deviendra champion du monde des poids moyens en 1957 en battant Sugar Ray Robinson aux points. Il a été élu « boxeur de l’année » en 1957, et cinq de ses combats ont été élus « combats de l’année » : Basilio – DeMarco I (1955), Basilio – Saxton II (1956), Basilio – Robinson I (1957), Basilio – Robinson II (1958),  Basilio – Fullmer I (1959). Quant à Billy Backus, il est devenu champion du monde des poids welters en 1970 en battant José Napoles par KO dans la 4ème reprise. Suite à l’initiative d’Ed Brophy de vouloir honorer ces deux boxeurs, l’IBHOF est donc crée en 1990 dans la ville de Canastota à New-York.

Chaque année, ce panthéon de la boxe est devenu incontournable. Beaucoup de boxeurs rêvent un jour ou l’autre d’être intronisés à l’International Boxing Hall Of Fame au terme de leur carrière professionnelle. Mais, ce privilège est concédé à une très petite partie des boxeurs professionnels. Ce Temple de la Renommée  honore les boxeurs, les entraineurs, les promoteurs et autres contributeurs du monde entier. Une cérémonie d’intronisation a lieu chaque année en juin et dure quatre jours. De nombreux anciens champions du monde y participent ainsi que de nombreuses célébrités d’Hollywood. Pour ce faire, les boxeurs professionnels doivent attendre 5 ans après la fin de leur carrière pour être éligible. Pour ce qui est des « non participants » et des « observateurs », même s’ils sont encore en activité, ils peuvent être élus au Temple de la Renommée.

Brophy avait également supervisé le développement du Hall of Fame Museum. A l’intérieur de ce musée dédié à ceux qui on marqué de leur empreinte la boxe, se trouve le très célèbre « Wall of Fame », où chaque personne intronisée est représentée avec une plaque comprenant une photo et une brève biographie. Sont exposés également les ceintures de championnats, moulages en plâtre de poings des boxeurs, des gants, peignoirs, … .

-d3b7123c8156640b -1a6f9c3e1876832d -9bfeb8d63e5ec028 -98ed01f15e8f99b1 -144bcd013398a908 -5752e93f16722f45 -c5052e0b54fbd881

Chaque année, les personnes intronisées sont sélectionnées dans 5 catégories différentes:

  • Les pionniers (Pionniers) : boxeurs dont le combat dernier était avant 1892.
  • Les anciens temps (Old Timers) : boxeurs dont le combat dernier était entre 1893 et 1942 et entre 1943 et 1988.
  • L’ère moderne (Modernes) : boxeurs dont le dernier combat était au plus tôt en 1943, et avec le changement de 2014, c’est passé à 1988.
  • Les non-participants : Les gens qui ont fait des contributions au sport de la boxe en dehors de leurs rôles, promoteurs, entraineurs, arbitres, …
  • Les observateurs (Observers) : Les journalistes, historiens, écrivains et artistes.

En 2014, l’IBHOF a effectué quelques modifications. De ce fait, la catégorie « des pionniers » ne sera plus votée chaque année, mais tous les cinq ans.  Pour la catégorie de « l’ère moderne », c’est le changement d’année qui a eu lieu. La date butoir de 1943 est passée à 1988. Pour la catégorie des « anciens temps », un changement d’année a eu lieu aussi, la date butoir de 1942 est passée à 1988.  Désormais, les électeurs doivent choisir 5 boxeurs maximum, alors qu’auparavant ils pouvaient en choisir 10.

Les boxeurs intronisés dans la catégorie des « pionners » :

John L. Sullivan

  • En 1990 : Jack BroughtonDaniel MendozaJohn L. Sullivan, Jem Mace et Tom Sayers.
  • En 1991 : William Thompson et Tom Cribb.
  • En 1992 : Tom Spring, Nat Langham, Thomas King, John Jackson, James Burke, James Figg et Jem Belcher.
  • En 1993 : Hen Pearce.
  • En 1994 : Benjamin Brain.
  • En 1995 : Tom Johnson et Jem Ward.
  • En 1996 : John Morrissey.
  • En 1997 : Tom Molineaux et Samuel Elias « Dutch Sam ».
  • En 1998 : Mike Donovan.
  • En 1999 : – (néant) –
  • En 2000 : Arthur Chambers.
  • En 2001 : Barney Aaron.
  • En 2002 : John C. Heenan et Young Dutch Sam.
  • En 2003 : Joe Goss et Caleb Baldwin.
  • En 2004 : Billy Edwards.
  • En 2005 : Bill Richmond et Jack Randall.
  • En 2006 : Jem Carney.
  • En 2007 : Dick Curtis et Young Barney Aaron.
  • En 2008 : Dan Donnelly et Paddy Duffy.
  • En 2009 : Tom Hyer.
  • En 2010 : Paddington Tom Jones.
  • En 2011 : John Gully.
  • En 2012 : James Wharton.
  • En 2013 : Joe Coburn.
  • En 2014 : Tom Allen.

 

Les boxeurs intronisés dans la catégorie de « l’ancien temps » :

Georges Carpentier

  • En 1990 : Abe Attell (72–10–17, 39 KO), Jack Britton (104–28–20, 30 KO), Tony Canzoneri (137–24–10, 44 KO), James J. Corbett (11–4–3, 5 KO), Jack Dempsey (61–6–9, 50 KO), George Dixon (69–29–51, 38 KO), Jim Driscoll (53–3–5, 35 KO), Bob Fitzsimmons (68–8–5, 59 KO), Joe Gans (145–10–16, 100 KO), Harry Greb (104–8–3, 48 KO), Peter Jackson (45–3–4, 30 KO), James J. Jeffries (19–1–2, 16 KO), Jack Johnson (77–13–14, 48 KO), Stanley Ketchel (52–4–4, 49 KO), Sam Langford (167–38–37, 117 KO), Benny Leonard (85–5–1, 69 KO), Terry McGovern (60–4–4, 42 KO), Barney Ross (72–4–3, 22 KO), Gene Tunney (61–1–1, 45 KO), Mickey Walker (93–19–4, 60 KO), et Jimmy Wilde (131–3–2, 99 KO).
  • En 1991 : Georges Carpentier (88–14–6, 56 KO), Eligio Sardiñas Montalvo « Kid Chocolate » (131–9–6, 50 KO), Johnny Dundee (90–31–19, 22 KO), Albert Griffiths « Young Griffo » (63–9–37, 32 KO), Tommy Loughran (94–23–9, 17 KO), Charles McCoy (86–6–6, 64 KO), Jimmy McLarnin (62–11–3, 20 KO), Tommy Ryan (86–3–6, 22 KO), et Joe Walcott (92–25–24, 58 KO).
  • En 1992 : Lou Ambers (90–8–6, 30 KO), Al Brown (123–18–10, 55 KO), John Edward Kelly « Jack « Nonpareil » Dempsey » (50–3–3, 26 KO), Mike Gibbons (62–3–4, 38 KO), Ted Lewis (173–30–14, 71 KO), Packey McFarland (64–1–5, 47 KO), Oscar Mathæus Nielsen « Battling Nelson » (59–19–19, 38 KO), et Harry Wills (65–8–2, 47 KO).
  • En 1993 : James Leslie « Les » Darcy (45–4–0, 29 KO), Theodore « Tiger » Flowers (115–14–6, 53 KO), Tommy Gibbons (57–4–1, 47 KO), et Maxie Rosenbloom (210–38–26, 19 KO).
  • En 1994 : John Henry Lewis (103–8–6, 60 KO), Joseph Francis Hagan « Philadelphia Jack O’Brien » (100–10–16, 51 KO), Jack Sharkey (38–13–3, 14 KO), et Francisco Guilledo « Pancho Villa » (89–8–4, 22 KO).
  • En 1995 : Max Baer (72–12–0, 53 KO), Jack Dillon (94–7–14, 64 KO), Johnny Kilbane (51–4–7, 25 KO), et Jack McAuliffe (30–0–5, 22 KO).
  • En 1996 : Tommy Burns (46–5–8, 37 KO), Jack Delaney (77–10–2, 44 KO), Fidel LaBarba (70–15–6, 16 KO), William Lawrence Stribling Jr « Young Stribling » (221–12–14, 125 KO), et John Gutenko « Kid Williams » (104–17–9, 55 KO).
  • En 1997 : Pete Herman (67–12–8, 21 KO), Joe Jeanette (79–9–6, 66 KO), Freddie Miller (208–28–7, 42 KO), et Freddie Welsh (73–4–6, 32 KO).
  • En 1998 : Joe Choynski (50–14–6, 25 KO), Frankie Genaro (82–21–8, 19 KO), George Lavigne (35–6–10, 19 KO), Benny Lynch (83–13–15, 34 KO), et Sammy Mandell (82–21–9, 32 KO).
  • En 1999 : Johnny Coulon (52–6–4, 30 KO), Sam McVey (63–12–7, 48 KO), Freddie Steele (120–4–9, 60 KO), et Lew Tendler (59–11–2, 38 KO).
  • En 2000 : Jimmy Barry (59–0–9, 39 KO), Barney Lebrowitz « Battling Levinsky » (77–19–15, 34 KO), Billy Petrolle (83–21–10, 62 KO), et Adolph Wolgast (60–12–13, 40 KO).
  • En 2001 : James J. Braddock (46–23–4, 27 KO), Paul Berlenbach (39–8–3, 33 KO), Billy Papke (37–11–6, 30 KO), et Midget Wolgast (149–35–16, 16 KO).
  • En 2002 : Benny Bass (152–28–5, 69 KO), Sixto Escobar (46–23–3, 22 KO), Harry Harris (38–2–7, 14 KO), Aaron Lister Brown « Dixie Kid » (80–29–12, 58 KO), Charley Mitchell (47–31–3, 7 KO), et Owen Moran (67–16–5, 34 KO).
  • En 2003 : Christopher Battaglia « Battling Battalino » (57–26–3, 23 KO), Louis Kaplan (104–18–12, 25 KO), Tom Sharkey (40–6–5, 37 KO), et Jess Willard (24–6–1, 21 KO).
  • En 2004 : Alberto « Baby » Arizmendi (70–26–13, 12 KO), Raffaele Giordano « Young Corbett III » (124–12–15, 32 KO), Jackie Fields (72–9–2, 31 KO), et Willie Ritchie (37–8–12, 9 KO).
  • En 2005 : Eugène Criqui (98–16–11, 56 KO), Joe Lynch (52–12–10, 38 KO), Charles Taylor (71–23–6, 37 KO), et Marcel Thil (114–22–13, 54 KO).
  • En 2006 : Lou Brouillard (107–29–2, 66 KO), Jimmy Slattery (113–12–0, 50 KO), et Teddy Yarosz (107–18–3, 17 KO).
  • En 2007 : George Godfrey (97–20–3, 80 KO), Pedro Montanez (92–7–4, 54 KO), et Kid Norfolk (80–16–2, 31 KO).
  • En 2008 : Harry Lewis (80–16–11, 42 KO), Frank Klaus (51–4–2, 27 KO), Len Harvey (111–13–9 (51 KO).
  • En 2009 : William Jones (101–24–13, 52 KO), Billy Smith (30–24–26, 22 KO), et Billy Soose (34–6–1, 13 KO).
  • En 2010 : William J. Rothwell « Young Corbett II » (68–22–16, 47 KO), Rocco Tozzo « Rocky Kansas » (64–12–7, 32 KO), Billy Miske (48–2–2, 35 KO).
  • En 2011 : Thomas Wilson Moore « Memphis Pal Moore » (109–25–24, 11 KO), Jack Root (40–3–3, 28 KO) et Dave Shade (124–23–46, 14 KO).
  • En 2012 : David Montrose « Newsboy Brown » (57–13–5, 11 KO), Leo Hauck (158–9–11, 21 KO), et Jake Kilrain (18–6–12, 3 KO).
  • En 2013 : Wesley Ramey (140–28–12, 11 KO), et Jeff Smith (88–12–3, 48 KO).
  • En 2014 : Charles Ledoux (97–22–5, 81 KO), Mike O’Dowd (51–7–3, 39 KO), et George Chaney (101–21–3, 78 KO).
  • En 2015 : Ken Overlin (135–19–9, 23 KO), et Masao Ohba (38–2–1, 16 KO).

 

Les boxeurs intronisés dans la catégorie de « l’ère moderne » :

terry

  • En 1990 : Carmen Basilio (56-16-7, 27 KO), Henry Armstrong (150-21-10, 101 KO), Ezzard Charles (93-25-1, 52 KO), Billy Conn (64-11-1, 15 KO), Muhammed Ali (56-5-0, 37 KO), Bob Foster (56-8-1, 46 KO), Joe Frazier (32-4-1, 27 KO), Emile Griffith (85-24-2, 23 KO), Kid Gavilán (108-30-5, 28 KO), Jake LaMotta (83-19-4, 30 KO), Joe Louis (66-3-0, 52 KO), Carlos Monzón (87-3-9, 59 KO), Rocky Marciano (49-0-0, 43 KO), Archie Moore (185-23-10, 131 KO), José Nápoles (81-7-0, 54 KO), Willie Pep (229-11-1, 65 KO), Sandy Saddler (144-16-2, 103 KO), Joe Walcott (51-18-2, 32 KO), « Sugar » Ray Robinson (173-19-6, 108 KO), Ike Williams (127-24-4, 61 KO).
  • En 1991 : Gene Fullmer (55-6-3, 24 KO), Rocky Graziano (67-10-6, 52 KO), Marcel Cerdan (111-4-0, 65 KO), Beau Jack (91-24-5, 44 KO), Sonny Liston (50-4-0, 39 KO), Floyd Patterson (55-8-1, 40 KO), Rubén Olivares (89-13-3, 79 KO), Carlos Ortíz (61-7-1, 30 KO), Tony Zale (67-18-2, 45 KO), Salvador Sánchez (44-1-1, 32 KO), Dick Tiger (60-19-3, 27 KO).
  • En 1992 : Alexis Arguello (77-8-0, 72 KO), Nino Benvenuti (82-7-1, 35 KO), Charley Burley (83-12-2, 50 KO), Max Schmeling (56-10-4, 40 KO), Ken Norton (42-7-1, 33 KO), Billy Graham (102-15-9, 27 KO), Éder Jofre (72-2-4, 50 KO).
  • En 1993 : Fritzie Zivic (158-65-9, 82 KO), Harold Johnson (76-11-0, 32 KO), Marvin Hagler (62-3-2, 52 KO), Joey Giardello (100-26-8, 33 KO), Gabriel Elorde (89-27-2, 33 KO).
  • En 1994 : Carlos Zárate (66-4-0, 63 KO), Michael Spinks (31-1-0, 21 KO), Joey Maxim (82-29-4, 21 KO), Jack Berg (157-26-9, 61 KO).
  • En 1995 : Wilfredo Gómez (44-3-1, 42 KO), « Fighting » Harada (55-7-0, 22 KO), Bob Montgomery (75-19-3, 37 KO), Pascual Pérez (84-7-1, 57 KO).
  • En 1996 : Wilfred Benítez (53-8-1, 31 KO), Joe Brown (116-47-13, 53 KO), Manuel Ortiz (100-28-3, 54 KO), Aaron Pryor (39-1-0, 35 KO).
  • En 1997 : Chalky Wright (159-43-18, 82 KO), José Torres (41-3-1, 29 KO), Luis Manuel Rodríguez (107-13-0, 49 KO), « Sugar » Ray Leonard (36-3-1, 25 KO).
  • En 1998 : Sammy Angott (94-29-8, 22 KO), Miguel Canto (61-9-4, 15 KO), Antonio Cervantes (91-12-3, 45 KO), Matthew Saad Muhammad (39-16-3, 29 KO).
  • En 1999 : Vicente Saldivar (37-3-0, 26 KO), Eusebio Pedroza (41-6-1, 25 KO), Lew Jenkins (73-41-5, 51 KO), Khaosai Galaxy (47-1-0, 41 KO), Jimmy Bivins (86-25-1, 31 KO).
  • En 2000 : Ken Buchanan (61–8–0, 27 KO), Jimmy Carter (81–31–9, 32 KO), Jeff Chandler (33–2–2, 18 KO), Carl Olson (97–16–2, 47 KO).
  • En 2001 : Ismael Laguna (65–9–1, 37 KO), Laszlo Papp (27–0–2, 15 KO), Willie Pastrano (62–13–8, 14 KO), Ultiminio Ramos « Sugar Ramos » (55–7–4, 40 KO), et Randy Turpin (66–8–1, 45 KO).
  • En 2002 : José « Pipino » Cuevas (35–15–0, 31 KO), Jeff Fenech (29–3–1, 21 KO), Víctor Galíndez (55–9–4, 34 KO), et Ingemar Johansson (26–2–0, 17 KO).
  • En 2003 : Fred Apostoli (61–10–1, 31 KO), Curtis Cokes (62–14–4, 30 KO), George Foreman (76–5–0, 68 KO), Nicolino Locche (117–4–14, 14 KO), Mike McCallum (49–5–1, 36 KO).
  • En 2004 : Azumah Nelson (39–6–2, 28 KO), Carlos Palomino (31–4–3, 19 KO), Dwight Muhammad Qawi (41–11–1, 25 KO), Daniel Zaragoza (55–8–3, 28 KO).
  • En 2005 : Terry « Terible » Norris (47–9–0, 31 KO), Bobby Chacon (59–7–1, 47 KO), Duilio Loi (115–3–8, 26 KO), Barry McGuigan (32–3–0, 28 KO).
  • En 2006 : Michael Carbajal (49–4–0, 33 KO), Humberto González (43–3–0, 30 KO), Edwin Rosario (47–6–0, 41 KO).
  • En 2007 : Roberto Duran (103–16–0, 70 KO), Pernell Whitaker (40–4–1, 17 KO), Ricardo Lopez (51–0–1, 38 KO).
  • En 2008 : Larry Holmes (69–6–0, 44 KO), Eddie Perkins (74–20–2, 21 KO), Holman Williams (146–30–11, 36 KO).
  • En 2009 : Lennox Lewis (41–2–1, 32 KO), Orlando Canizales (50–5–1, 37 KO), Brian Mitchell (45–1–3, 21 KO).
  • En 2010 : Chang Jung-koo (38–4–0, 17 KO), Danny Lopez (42–6–0, 39 KO), Lloyd Marshall (70–25–4, 36 KO).
  • En 2011 : Julio Cesar Chavez (107–6–2, 86 KO), Mike Tyson (50–6–0, 44 KO), Kostya Tszyu (31–2–0, 25 KO).
  • En 2012 : Thomas Hearns (61–5–1, 48 KO), Herbert Hardwick (176–56–10, 48 KO), Mark Johnson (44–5–0, 28 KO).
  • En 2013 : Arturo Gatti (40–9–0, 31 KO), Virgil Hill (49–7–0, 23 KO), Yuh Myung-Woo (38–1–0, 14 KO).
  • En 2014 : Felix Trinidad (42–3–0, 35 KO), Joe Calzaghe (46–0–0, 32 KO), et Oscar De La Hoya (39–6–0, 30 KO).
  • En 2015 : Naseem Hamed (36–1–0, 31 KO), Riddick Bowe (43–1–0, 33 KO), Ray Mancini (29–5–0, 23 KO).
  • En 2016 : Hector Camacho (79-6-3, 38 KO), Lupe Pintor (56-14-2, 42 KO), Hilario Zapata (43-10-1, 15 KO).

 

Les personnes intronisées dans la catégorie des « non participants » :

Richard Steele

 

  • En 1990 : Marquis de Queensberry, Nat Fleischer, Mike Jacobs, Jack Kearns, Tex Rickard.
  • En 1991 : Ray Arcel, Pierce Egan, George Parnassus.
  • En 1992 : Thomas S. Andrews, Jack Blackburn, Charley Goldman, A.J. Liebling, Harry Markson, Jimmy Walker.
  • En 1993 : Gil Clancy, Teddy Brenner, Arthur Donovan, Don Dunphy, Jimmy Jacobs.
  • En 1994 : Angelo Dundee, Eddie Futch, Ruby Goldstein, Chris Dundee.
  • En 1995 : Cus D’Amato, Gilbert Odd, George Siler, Jack Solomons, Sam Taub.
  • En 1996 : Lord of Lonsdale, William Muldoon, Dan Parker.
  • En 1997 : Don King, Emanuel Steward, Joe Humphreys, Richard Kyle Fox, Tito Lectoure.
  • En 1998 : Lou Duva, William A. Brady, Herman Taylor.
  • En 1999 : Bob Arum, Mickey Duff, Murray Goodman, Jimmy Johnston, Giuseppe Ballarati, Tom O’Rourke, Irving Rudd.
  • En 2000 : Jeff Dickson, Dan Morgan.
  • En 2001 : George Benton, Don Chargin, Sam Ichinose.
  • En 2002 : Irving Cohen, Aileen Eaton, Sam Silverman.
  • En 2003 : Dewey Fragetta, Dan Duva, Al Weill.
  • En 2004 : Umberto Branchini, Stanley Christodoulou, J Russell Peltz, Lou Viscusi.
  • En 2005 : Bill Cayton, Don Fraser, Lope Sarreal.
  • En 2006 : Jarvis Astaire, Whitey Bimstein, Rodolfo Sabbatini.
  • En 2007 : José Sulaiman, Amilcar Brusa, Cuco Conde.
  • En 2008 : Frank Warren, Bill Gore, Mogens Palle.
  • En 2009 : Billy Gibson, Abe J. Greene, Akihiko Honda.
  • En 2010 : Wilfried Sauerland, Shelly FinkelLarry HazzardSylvester Stallone, Bruce Trampler.
  • En 2011 : Joe Cortez, Ignacio Beristain, A.F. Bettinson.
  • En 2012 : Michael Buffer, Freddie Roach, Al Bernstein.
  • En 2013 : Mills Lane.
  • En 2014 : Richard Steele, Barry Hearn.

 

Les personnes intronisées dans la catégorie des « Observateurs » :

Howard Cosell

  • En 2001 : Lester Bromberg, Ralph Citro, Bill Gallo.
  • En 2002 : Jimmy Cannon, Reg Gutteridge, Damon Runyon.
  • En 2003 : Jack Fiske, Budd Schulberg.
  • En 2004 : W.C. Heinz, Barney Nagler.
  • En 2005 : Jersey Jones, Harry Mullan.
  • En 2006 : Hank Kaplan, Stanley Weston.
  • En 2007 : Tad Dorgan, LeRoy Neiman.
  • En 2008 : Dave Anderson, Joe Koizumi.
  • En 2009 : Larry Merchant, Paul Gallico, Hugh McIlvanney.
  • En 2010 : Howard Cosell, Ed Schuyler.
  • En 2011 : Harry Carpenter.
  • En 2012 : Michael Katz.
  • En 2013 : – (Néant) –
  • En 2014 : – (Néant) –
  • En 2015 : Jim Lampley.

 

Publicités

30 réflexions sur “L’International Boxing Hall Of Fame

  1. Super ton article. Je ne m’attendais pas à ça, et au final, il est très instructif. J’adore ton blog franchement.

  2. Très bon article, vraiment appréciable à lire. Des articles qui parle de ce sport et non de ces stars de la « boxe marketing », ça fait du bien. J’ai pris plaisir à relire les articles de « coups de poings dans le rétro ». C’est vraiment bien de nous parler de l’histoire, de grands boxeurs, de ces combats d’anthologie. Super

    1. Oui, ce blog est riche, complet, original et unique. Il parle de tout de la boxe, et plus c’est de la qualité. Moi j’adore ce blog et les rubriques sur les boxeurs, coup de poing dans le rétro, et tout le reste fonctionne à merveille. Sur l’autre blog ou j’allais avant, ils ont essayé récemment de faire dans le même style de rétrospective « le journal de la boxe ». PTDR, ça ne marche pas, pas de comms, … Normal vu la qualité des articles et la manque de crédibilité. Oui, si il y avait un hall of fame pour les blogs de boxe, celui-ci a sa place.

  3. Il devrait exister un Hall of fame pour les blogs ou site sites consacrés à la boxe. Le tien y mérite sa place sérieux. En plus des résultats des combats d’actualités, on a de très bons articles culturels sur le noble art. Bravo, car jusqu’à présent je n’ai pas vu de blogs aussi complets qui traite de tout. Continue comme ça.

  4. Original ton article c’est très bien de connaître plusieurs aspect de notre sport ! À quand un article sur bazooka quartey ou James toney ?!?!😁😁😁

    1. C’est ce qui fait l’originalité de ce super blog, qui comme tu l’as écrit Euskadi : « connaître plusieurs aspects de notre sport ». Un blog complet avec ses différentes rubriques qui traitent de tout. Grace à ce blog, parfois, on remonte l’histoire, parfois on y apprend des choses, parfois … voilà pourquoi j’adore ce blog.
      Merci pour cet article où j’ai appris des trucs sur ce fameux temple de la renommée. Je serais curieux de savoir quel sera le prochain article.

    2. Merci pour le compliment Euskadi. Comme l’a si bien dit Marvelous, « C’est ce qui fait l’originalité de ce blog ». J’essaye de traiter le plus possible de tout ce qui touche cette si riche histoire de la boxe, des boxeurs de légendes et les combats mythiques, …, en plus de l’actualité importante.
      Pour répondre à ta question, oui, un article sur Ike Quartey (boxeur que j’adore) est dans les tuyaux. Pour ce qui est de de James Toney, j’ai prévu un article qui sera classé dans la rubrique « Coups de Poings dans le Rétro » où il y sera question de son combat au sommet contre Roy Jones, moment où tous les deux étaient considérés comme étant parmi les meilleurs boxeurs du monde, toutes catégories confondues.
      Voilà
      😉
      J’ai aussi en projet un article pour rendre hommage aux boxeurs français qui ont écrit l’histoire comme les frères Tiozzo, Wamba, Rahilou, Proto, Kayumba, Mendy, Lorcy, Bouttier, Boudouani, etc … bref, ceux qui ont été champions d’Europe et du monde. Et bien d’autres projets en perspective.

      1. J’ai hâte de voir l’article sur les boxeurs français. A l’époque on avait de quoi être fier car on avait de grands champions d’europe et du monde, des mecs qui boxaient avec leur tripes. Rien à voir avec ceux d’aujourd’hui qui nous ridiculise plutot qu’autre chose. On n’a même pas le niveau européen, et les rares boxeurs qui arrivent à avoir la ceinture europénne ne sont pas capable de la défendre tellement leur niveau est faible. Ils sont toujours là à se chercher des excuses et bla bla,… Je doute que nous n’aurons plus jamais une locomotive chez nous en France 😦

          1. Moi aussi j’ai hâte de voir cet article sur ces grands boxeurs frenchie. Au moins là, il a y de quoi dire sur eux. Pas comme ceux de maintenant qui d’ailleurs ne sont même pas connus par les non initiés. Et même les initiés ne les connaissent pas tous, tellement ils sont « désintéressants ». Aller sur une rue, demander aux gens si il connaissent un Vitu, Soro, Kalenga, Rebrassé, N’dam, Mohammedi, … personne ne connait. Parler deTiozzo, même ceux qui ne s’intéressent pas à la boxe, connaissent. Voila tout est dit.

            1. en même temps pour N’Dam, c’est normal que ceux ui ne s’intéresse pas à la boxe ne le connaisse pas. Ce clown n’est absolument pas représentatif de quoi que ce soit, il est arogant, prétentieux. Quand il fait des prestations de merde, c’st pas sa faute le gars, c’est son entraineur, son protège-dent, ses chaussures,… Le gars est mauvais, il a le niveau champion de France et encore je suis gentil. Il a eu la chance qu’on lui donne la ceinture WBO de Pirog, car s’il avait d faire un combat pour le titre vacant, il ne l’aurait même pas eu. Tellement nul, que pour la 1ere défense il perd contre Quillin, et son excuse c’est pas assez de temps de préparation. Mais qu’il l’a ferme. Duhaupas n’a pas eu assez de temps pour affronter Wilder, et pourtant, il a été grandiose dans sa défaite et a même obtenu la reconnaissance du public américain, c’est dire.

              1. Dans le registre de mentalité à la con, tu peux y rajouter Kalenga. Ce mec ne risque pas d’être connu et reconnu. Je me souviens qu’il a traité les français de tocards, et il esperait avoir la reconnaissance de Bouttier, mdr

          2. Pour moi, le dernier grand boxeur français, c’est Mormeck. Après c’est le désert total. Tous les boxeurs français actuels, sans être irrespectueux, ont un niveau régional. Après il y a des Duhaupas ou Soro par exemple qui sortent du lot, mais ça vaut pas le niveau mondial.

        1. je suis entièrement d’accord avec toi Alban, à l’époque on avait de grands boxeurs français. A l’heure d’aujourd’hui c’est le vide intersidéral, il n’y a aucun espoirs français pour stopper cette période de disette pour un titre mondiale. La plupart, quand on regarde leur palmarès, on beaucoup de défaites et en plus pas contre des ténors, c’est dire. Les boxeurs français n’ont même plus un gros mental, ont un gros déficit de niveau et ils se trouvent toujours des excuses bidons. Honteux. Je me souviens et je regrette énormément cette époque Lorcy, Wamba, Tiozzo et compagnie. Je sais pas si vous aviez vu les gars, le combat de Chanet contre Lewis. Le gars avait un excellent mental et menton aussi, il n’a pas été mis KO par les parpaings de Lewis. Chanet a été stoppé en raison d’une blessure. Quel boxeur français peut faire ça aujourd’hui? Personne!!!

  5. Pour moi le hall of fame a perdu beaucoup de sa crédibilité, c’est devenu plus ou moins mafieux et business. Avant les boxeurs qui ont été intronisé, méritaient leur place au panthéon car il avait fait des combats de légende, avaient apporter des choses à la boxe. Regardez, le clownelo Alvarez, tout le monde sait qu’il sera au hall of fame. Qu’a-t-il fait ce mec? rien. Il n’a affronter que des sacs de frappes de 2ème zone, des retraités, des sacs de frappes et c’est tout. Pour le reste, il peut dire merci aux mafieux de la Hoya et Sulaiman pour les décisions en sa faveur contre Lara et Cotto.. Il a perdu contre Floyd et la supercherie était trop flagrante quand 1 juge corrompu a osé donné le nul. Quand je vois que le vote pour l’intronisation de Arturo Gatti a été contesté car de nombreux spécialistes ont voté contre, je rigole. Ce boxeur, bien que limité, nous a donné des combats courageux. Tout le monde se souvient de sa trilogie épique contre Ward et de son combat contre Wilson Rodriguez. L’élection au hall of fame consacre ceux qui ont fait l’histoire de ce sport. Arturo Gatti en fait partie. Alvarez y sera quand il aura fini sa carrière protéger alors que jusqu’à maintenant il n’a rien apporté à la boxe. C’est ça qu’est dingue aujourd’hui c’est qu’on sait qui va être hall of famer.
    En tout cas merci pour cet article 😉

  6. Encore un très bon article, génial ton blog. Quand l’actualité de la boxe est au point mort, au moins avec toi on a toujours un article passionnant à lire, pas du « closer » ou « voici » ou des articles de merde qui sont du copier-coller de je ne sais ou comme sur l’autre blog poubelle ou j’allais avant (ou il n’y a plus grand monde d’ailleurs) et ou le gars écrit des articles sans avoir vu les combats et écrit des conneries du coup.

    1. Tu commences à nous saouler avec toujours ta même rengaine!! Retournes-y sur ton fameux blog de merde si il te manque tant que ça!! Mais arrête de nous les casser avec tes comparaisons!! Commente sur l’article ou parle de boxe un peu au lieu de nous rabacher toujours la même chose. Met des comms utiles ou alors va écrire es débilités sur cet autre blog poubelle (comme tu l’appelle)!!

      1. oh calmos gars. D’un ce blog de merde ne me manque pas, d’ailleurs je n’y laisse plus de coms, et il m’arrive d’y allé une fois de temps en temps pour voir si certains contributeurs avec qui j’aimais bien parler étaient un peu revenu. Mais tout le monde a déserté, il ne reste plus que 4 ou 5 cloportes qui raconte n’importe quoi. Maintenant j’ai le droit de comparer la qualité de ce blog avec l’autre! et d’en parler aussi non! Si mon comm te plait pas fallait pas le lire ou le répondre!

        1. Bon écoutes Cyril, ce n’est pas la 1ère fois que je te reprends là-dessus. Alors je vais le refaire, mais ce sera la dernière.
          Le blog Fans De Boxe n’a pas vocation à faire de la concurrence aux autres sites et blogs consacrés à la boxe. Chacun est libre d’écrire les articles qu’il souhaite pour faire « vivre » son site ou son blog. Honnêtement, en ce qui me concerne, je me moque éperdument de savoir ce que ce fameux blog en question écrit comme article. Moi, tout ce que je vois c’est que beaucoup de personnes viennent sur le blog Fans De Boxe, il y en a qui participe activement en y laissant des commentaires, d’autres lisent les articles, et il y a d’autres sites ou blogs consacrés à la boxe qui reprennent certains de mes articles en me citant comme source (comme par exemple, désolé de ne pas citer tout le monde, le blog de Benoit Sainte Marie « boxe anglaise news » http://boxeanglaisenews2014.over-blog.com/2014/09/floyd-mayweather-jr-l-insolente-reussite.html ), le blog « Boxe et sports de combats » (http://k-rezo.com/boxe/resultats-leo-santa-cruz-kiko-martinez-carl-frampton-scott-quigg/).
          Voilà la plus belle des récompenses, un blog qui plait aux passionnés de la boxe, des contributeurs qui se sentent à l’aise en y laissant leurs commentaires, des visites en hausses constantes (même en dehors de la France).
          Le reste, je m’en tape.

          1. Bien envoyé, mdr. Ton blog est génial, riche, une encyclopédie grace à certains articles. Et c’est cool ça si d’autres blogs de boxe y mettent tes articles comme source sur leur blog. Ca prouve que c’est correct et intéressant ce que tu fais, voila tout 😉

          2. Je viens d’aller voir ces blogs (après avoir lu ton lien). Il y en a un qui ait récemment crée et tu mentionnes un article, mais il en a pris d’autres de tes articles où il t’as cité en « lien ». Mais oui, c’est cool que d’autres passionnés qui crée leur blog de boxe trouvent intérressant tes articles et les prennent pour les mettre sur leur blog avec ton lien.
            Bon je blague, mais tu devrais demander des droits d’auteur 😉

  7. c’est vrai qu’on parle toujours de futurs hall of famers, mais on en oublie ceux qui sont intronisés et qui ont donné des lettres de noblesse à ce sport, pas comme les boxeurs d’aujourd’hui.

  8. Remarquable. Il y a des boxeurs que je ne connaissais même pas et d’autres ou j’ai juste entendu parler, mais à la lecture de leur palmarès, c’est impressionnant. On nous bassine avec des Tyson et Ali comme figure de proue, alors que beaucoup d’autres auraient mérité d’être sur les feux des projecteurs. Mais à cette époque, la médiatisation et la starification n’étaient pas encore au rendez-vous.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s