Lennox Lewis

Lennox Lewis
Lennox Lewis

– Lennox Lewis « le Lion » –

 

Né le 02 septembre 1965 à West Ham à Londres,  Lennox Claudius Lewis a été champion olympique à Séoul en 1988 dans la catégorie des poids supers-lourds, et triple champion du monde poids lourds entre 1992 et 2004, année où il prendra sa retraite des rings.

En amateur, il devient champion du monde junior en lourds-légers en 1982 et représente à ce moment là le Canada, sa famille y ayant émigré quand il avait 12 ans. Deux ans plus tard, Lewis se présente, représentant toujours le Canada, aux JO de Los Angeles dans la catégorie des lourds. Il va jusqu’en quarts de finale, où il perd suite à une décision controversée contre l’américain Tyrell Biggs (qu’il battra facilement plus tard chez les lourds). Il restera encore quatre ans en amateur pour se perfectionner et accéder à un très bon niveau technique et physique, espérant devenir champion olympique. Quatre années plus tard, à l’âge de 23 ans, Lewis réalise son but en remportant la médaille d’or en 1988 à Séoul, en battant en finale le futur champion du monde  Riddick Bowe.

Son palmarès chez les professionnel est de 41 victoires dont 32 par KO, 2 défaites et 1 nul. Il a été champion du monde des poids lourds WBC (1992-1994, 1997-2001, 2001-2004), WBA (1999-2000) et IBF (1999-2001, 2001-2002).

De retour en Angleterre, Lewis passe professionnel le 27 juin 1989 et retourne en Angleterre. Jusqu’en juillet 1990, il combat à 13 reprises pour autant de victoires, dont 12 avant la limite. Considéré comme un des meilleurs espoirs de la catégorie, ses résultats lui permettent de prétendre au titre de champion d’Europe. Le 31 octobre 1990, il devient champion d’Europe en venant à bout du boxeur français Jean Chanet, transformé en punching-ball. Il effectue la première défense de son titre face à Gary Mason, invaincu en 35 combats et champion de Grande-Bretagne. Vainqueur, Lewis détient désormais les titres européens et britanniques. Il les défend en battant

Lennox Lewis vs Tony Tucker
Lennox Lewis vs Tony Tucker

facilement Glen McCrory par KO en 2 rounds et Derek Williams en 3 rounds, le 30 avril 1992. Lewis effectuera des combats sans titres en jeu aux Etats-Unis notamment contre l’ancien champion du monde Mike Weaver par KO en 6 rounds, et Tyrell Biggs par KO technique à la 3ème reprise. Le 31 octobre 1992, Lewis affronte Donovan Ruddock, que tout le monde connait pour avoir été coriace l’année précédente contre Mike Tyson. L’issue de ce combat doit décider prochain challenger désigné pour le titre WBC détenu par Evander Holyfield. Une droite plongeante envoie Ruddock au tapis à la fin de la 1ère reprise. Lewis expédie son adversaire à nouveau au tapis au début de la 2ème reprise, puis enchaine 3 directs au visage. Incapable de reprendre, Ruddock est arrêté par l’arbitre. A son palmarès, les 32 victoires Par KO lui vaudront un double hommage, et pas des moindres en la personne de Muhammed Ali : « Tu es le plus grand. Avec moi! » et de George Foreman : « Le meilleur poids lourds jamais vu! ». Entre temps, Riddick Bowe est devenu le nouveau champion du monde de la catégorie en battant Evander Holyfield. Bowe refuse de rencontrer son challenger officiel et ancien vainqueur des JO. Il fera sensation en jetant devant les caméras la ceinture WBC dans une poubelle. Il est destitué par cette fédération, Lewis en devient le champion sans combattre le 14 janvier 1993. Il devient ainsi le premier britannique champion du monde des lourds du XXe siècle.

Devenu champion du monde WBC,  il défend victorieusement son titre le 8 mai 1993 contre l’ancien champion du monde Tony Tucker qui ira au tapis à la 3ème et 9ème reprise. Il conservera sa ceinture

contre Frank Bruno par TKO à la 7ème reprise, le 6 mai 1994 contre Phil Jackson par TKO à la 8ème reprise. Le 24 septembre 1994, grand favori contre Oliver McCall, il connait la première défaite de sa carrière par TKO à la 2ème reprise. Après cette défaite, il renoue avec le succès en battant le 13 mai 1995 Lionel Butler par TKO à la 5ème reprise, Justin Fortune le 02 juillet 1995 par TKO à la 4ème reprise, Tommy Morrison le 07 octobre 1995 par TKO à la 6ème reprise, Ray Mercer le 10 mai 1996 par décision majoritaire. Il redevient challenger officiel pour le titre WBC et affrontera donc Mike Tyson, mais cela ne se fera pas en échange d’une bourse de plusieurs millions de dollars offerte par le promoteur Don King qui  préfère d’abord opposer Evander Holyfield à Tyson, mais le combat n’a pas lieu non plus. Et le 07 février 1997, la revanche avec Oliver McCall a lieu pour le titre WBC vacant. Mais chose étrange, McCall qui avait fait une bonne entame en début de combat, refusa de se battre dans les 4ème et 5ème reprise, commençant à pleurer et forçant finalement l’arbitre à arrêter le combat et à accorder la victoire à Lewis. McCall à cette époque connaissait des problèmes personnels (addiction à la drogue,…). Redevenu champion du monde WBC, il affronte le champion WBO Henri Akinwande le 12 juillet 1997 et l’emporte par disqualification à la 5ème reprise. Il continua sur une série de victoire contre Andrew Golota le 04 octobre 1997 par KO à la 1ère reprise, Shannon Briggs le 28 mars 1998 par TKO à la 5ème reprise, Zeljko Mavrovic le 26 septembre 1998 par décision unanime. Malgré toutes ces victoires, Lennox Lewis n’est pas reconnu comme le champion de la catégorie, c’est Evander Holyfield qui, suite à ses victoires sur Mike Tyson et Michael Moorer, est considéré comme tel. Lewis veut donc unifier le titre mondial des lourds et être reconnu comme le champion incontesté.

Holyfield vs Lewis
Holyfield vs Lewis

Le 13 septembre 1999, a donc lieu au Madison Square Garden de New-York le championnat du monde de réunification entre Lennox Lewis qui détient la ceinture WBC et Evander Holyfield qui détient les ceintures WBA et IBF. Bien que pour beaucoup, Lewis est vu comme le vainqueur, de l’avis des juges, il en résultera un match nul. Le 13 novembre 1999, a donc lieu le combat revanche entre les deux boxeurs, et cette fois-ci, Lewis est déclaré vainqueur par décision unanime. Quelque temps après, il refuse d’affronter son challenger officiel John Ruiz et abandonne sa ceinture WBA. Malgré cela, il continue à être considéré comme le champion du monde incontesté des poids lourds. Il défendra ses titres WBC et IBF avec succès contre Michael Grant le 29 avril 2000 par KO à la 2ème reprise, contre François Botha le 15 juillet 2000 par TKO à la 2ème reprise, et le 11 novembre 2000, il termine par un combat contre David Tua, un boxeur réputé pour son punch. Lewis gagne par décision unanime.

Tua vs Lewis
Tua vs Lewis

De victoires en victoires, Lewis est définitivement installé au sommet jusqu’au 22 avril 2001, où il affronte Hasim Rahman. A la surprise générale, il est mis KO dans la 5ème reprise. Le 17 novembre 2001, le combat revanche a lieu, et cette fois-ci c’est Rahman qui est KO à la 4ème reprise sur une terrible droite de Lewis qui récupère ses ceintures. Le 08 juin 2002, à l’âge de 36 ans, il affronte l’ancienne terreur des rings, Mike Tyson. Un combat, bien que jugé tardif, qui fera exploser les records de recettes. Tyson remporte la 1ère reprise, mais Lewis prend la main dès la 2ème reprise. À la fin de la 3ème reprise, l’arcade de Tyson est déjà ouverte. Au fil des rounds, Tyson est de moins en moins actif, et les accrochages se multiplient. Au début de la 8ème reprise,  un uppercut du gauche de Lewis fait plier Tyson, compté par l’arbitre. Un direct du droit de Lewis l’envoie à terre pour le compte à la fin de cette 8ème et dernière reprise.

Lewis vs Tyson
Lewis vs Tyson

Le 21 juin 2003, Lewis, qui a fait le ménage dans la catégorie, devait défendre ses titres contre Kirk Johnson, mais ce dernier s’étant blessé, ce sera Vitali Klitschko qui le remplacera au pied levé. Le boxeur ukrainien crée la surprise en bousculant Lewis dès le début du combat. Un Lennox Lewis qui n’a jamais été aussi lourd, fatigué et démotivé malgré de très belles répliques. Le combat est très violent. Un direct droit de Lewis à la 3ème reprise provoque une coupure à l’œil de Klitschko qui saigne abondamment. Avant la 7ème reprise, le médecin de coin décide d’arrêter le combat, la coupure de Klitschko s’aggravant, malgré les protestations de ce dernier qui mène sur les cartes des juges 4 rounds à 2. Lewis gagne par TKO à la 6ème reprise.

Par manque de motivation, refusant une revanche à Klitschko, le 06 février 2004, Lennox Lewis déclare lors d’une conférence de presse à Londres, qu’il met un terme à sa carrière.

« La boxe m’a tout donné, mais maintenant place aux jeunes ».

Lennox Lewis a été intronisé au Temple de la Renommée de la boxe en 2009, et ses victoires contre Hasim Rahman à la 4ème reprise et Mike Tyson à la 8ème reprise ont été élues KO de l’année 2001 et 2002 par Ring Magazine.

 


20 réflexions sur “Lennox Lewis

  1. Thanks for sharing excellent informations. Your web site is very cool.
    I am impressed by the details that you’ve on this site. It reveals how
    nicely you understand this subject. Bookmarked this
    web page, will come back for more articles.
    What a great web site.

  2. Your style is very unique in comparison to other people I’ve read stuff from.
    Many thanks for posting when you’ve got the opportunity, Guess I will just bookmark this site.

  3. Wonderful items from you, man. I have be aware your stuff previous to and
    you’re just too fantastic. I really like what you’ve acquired right here, really like
    what you’re saying and the way in which during which you say it.
    You’re making it enjoyable and you continue to take care
    of to stay it wise. I can not wait to read far more from you.
    That is actually a terrific website.

  4. Tyson a refusé de se battre contre lui en 1997 parce qu’il savait qu’il serait battu! Tyson était un lâche de ne pas défendre sa ceinture contre lui .

  5. Les Américains ont vexés par le règne de Lewis. Les pauvres ricains qui n’avaient plus le titre le plus prestigieux de la boxe, celui des poids lourds. C’est pour cela que Lewis a souvent été critiqué, à tord, la presse a eu le toupet de mettre en cause le succès de Lewis avec une rare mauvaise foi… Une organisation comme l’IBF avait refusé de reconnaître le Britannique prétextant une histoire de taxes non versées… Bravo pour sa magnifique carrière.

    1. C’est vrai, Lennox Lewis est le champion du monde incontestable,qui a brisé 40 années de monopole américain. Ils ont eu la rage, mdr. C’est même pour ça qu’il y a eu un match nul lors du 1er combat entre Lewis et Holyfield, alors que Lewis avait gagné.

  6. quand il est devenu le nouveau roi des lourds, Lennox Lewis a dû rapidement faire face à une concurrence jeune et ambitieuse. Une très belle carrière.

  7. Lewis a toujours eu une grande bouche il est arrivé au sommet quand tous les grands boxeurs finissaient leur carrière à l’époque ou tyson était champion du monde la ou il y avait des grands noms Lewis faisait parti des boxeurs de deuxième catégorie il a eu une carrière un peu chanceuse

    1. Dis pas de conneries sérieux, Lewis a pendant longtemps été dans l’ombre de Tyson et Holyfield, et à chaque fois on faisait tout pour retarder ces affrontements. Lewis aura réussi à offrir des ceintures au Royaume-Uni avec la manière (victoire en 30 secondes, record d’audience payante contre Tyson, match épique contre Vitali Klitschko) avant de décrocher en pleine gloire, en 2004, sans laisser la moindre de ses défaites sans revanche. Voilà, alors respect.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s