Pernell Whitaker, une défense spectaculaire et instinctive

Pernell_WhitakerUne défense spectaculaire et instinctive

Né le 2 janvier 1964 à Norfolk en Virginie, Pernell Whitaker a eu une carrière chez les amateurs bien remplie en affichant un palmarès de 201 victoires pour 215 combats. Médaillé d’argent aux championnats du monde des poids légers en 1982, puis médaillé d’or aux Jeux Panaméricains en 1983, il remporte la médaille d’or chez les poids légers aux Jeux Olympiques de Los Angeles en 1984, et passe professionnel la même année. Il a été champion du monde IBF et WBC des poids légers de 1989 à 1992, WBA de 1990 à 1992, champion du monde IBF des poids super-légers en1992, champion du monde WBC des poids welters de1993 à1997, et champion du monde WBA des poids super-welters en 1995. Il a été élu « boxeur de l’année » en 1989 par Ring Magazine, et est membre de l’International Boxing Hall of Fame depuis 2007. Il met un terme à sa carrière en 2001 avec un palmarès de 46 combats pour 40 victoires dont 17 remportées par KO, 1 no-contest, 1 match nul et 4 défaites. Il figure parmi les plus grands boxeurs de tous les temps.

Boxeur gaucher, excellent en défense mais peu puissant, Whitaker remporte ses 15 premiers combats. Le 28 mars 1987, il affronte Roger Mayweather, tenant du titre des poids légers de la North American Boxing Federation (N.A.B.F.) et s’impose aux points à l’issue des douze reprises. Le 12 mars 1988, il subit sa première défaite par décision partagée lors du championnat du monde des poids légers contre Jose Luis Ramirez, le tenant du titre WBC. Le 18 février 1989, au meilleur de sa forme, « Sweet Pea » bat Greg Haugen et devient champion du monde IBF des poids légers. Le 20 août de cette même année, il prend sa revanche contre Ramirez, qu’il bat aux points, et s’empare de la couronne mondiale WBC. Après plusieurs défenses victorieuses de ses ceintures mondiales WBC et IBF, Whitaker affronte le champion du monde WBA, Juan Nazario, dans un championnat du monde unifié des poids légers. En battant Nazario par KO dans la 1ère reprise, il devient le champion du monde WBC, IBF et WBA de la catégorie.

Champion du monde incontesté, Whitaker domine les poids légers au début des années 90. Il défend victorieusement ses titres à 8 reprises, notamment contre Freddie Pendleton, Azumah Nelson et Jorge Páez. En avril 1992, il abandonne son titre des légers pour monter chez les super-légers et, le 18 juillet 1992, il affronte Rafael Pineda et devient champion du monde IBF. Il ne défendra pas ce titre et montera immédiatement de catégorie. Le 6 mars 1993, il bat Buddy McGirt par décision unanime et s’empare du titre de champion du monde WBC des poids welters.

Le vol de l’année :

Devant ce succès, Whitaker était considéré par les experts et les fans de boxe comme étant le meilleur boxeur du moment.  Malgré tout, beaucoup souhaitait un combat entre Whitaker et la légende mexicaine « l’empereur » Julio Cesar Chavez. Un combat pour la suprématie qui aura finalement lieu le 10 septembre 1993, avec en jeu le titre de champion du monde WBC. Après quelques reprises serrées, Whitaker avait pris l’avantage et était même parvenu à ébranler Chavez à plusieurs reprises. À la fin du combat, les experts ainsi que les spectateurs avaient Whitaker gagnant, de même que beaucoup de fans de Chavez. Mais les juges ont visiblement vu un combat différent et déclarèrent le match nul. Cette décision suscitera la controverse et beaucoup qualifieront ce combat de « grand vol ».

Whitaker-Chavez

 

Le déclin et la descente aux enfers :

Le 9 avril 1994, Whitaker bat Santos Cardona, titre mondial WBC des poids welters en jeu. Le 1er octobre de la même année, il conservera sa ceinture en battant James McGirt. Le 4 mars 1995, il monte ensuite chez les super-welters pour affronter le champion du monde WBA, Julio Cesar Vasquez. Grâce à sa victoire sur Vasquez, il devient champion du monde dans une 4ème catégorie de poids. Certains pensaient que « Sweet Pea » aurait affronté le champion du monde WBC, Terry « Terrible » Norris dans un championnat du monde réunifié, mais il abandonne sa ceinture mondiale le lendemain pour retourner en poids welters. Le 26 août 1995, titre de champion WBC des poids welters en jeu, il se défait de Gary Jacobs. Il effectuera 4 défenses victorieuses de son titre  jusqu’en 1997, mais le champion a perdu de sa superbe sur le ring.

Le 12 avril 1997 à Las Vegas, Whitaker affronte la star montante, Oscar de la Hoya. Whitaker réussit, grâce à son jeu défensif unique, à mettre à mal les attaques de De la Hoya, mais il ne fut pas en mesure de porter des attaques décisives pour s’adjuger les faveurs des juges. De la Hoya est déclaré vainqueur par décision unanime et s’empare du titre. Après cette défaite, Whitaker va entamer un déclin aussi bien dans sa vie personnelle que professionnelle.  Sa victoire sur Andrei Pestriaev est annulée après un test positif à la cocaïne.

Pernell Whitaker n’est plus que l’ombre de lui même, et le 20 février 1999, il connaitra à nouveau la défaite face à Felix Trinidad lors du championnat du monde IBF des poids welters. Le 27 avril 2001, il affronte Carlos Bojorquez, se casse la clavicule dans la 4ème reprise et est contraint à l’abandon. Il met un terme à sa carrière après ce combat.

Whitaker fera plusieurs séjours en prison pour possession de cocaïne. Depuis décembre 2005, il est devenu entraineur et a travaillé avec de nombreux boxeurs, notamment Zab Judah.

Malgré ses problèmes avec la toxicomanie et des difficultés financières, le virtuose Pernell « Sweet Pea »Whitaker a laissé un bel héritage dans l’histoire de la boxe. Un boxeur d’exception, génie de la défensive, styliste hors-pair. Un artiste.

whitaker

 

Publicités

39 réflexions sur “Pernell Whitaker, une défense spectaculaire et instinctive

  1. Pour moi, voici mon classement des meilleurs défenses:
    1. Willie Pep
    2. Nicolino Locche
    3. Wilfred Benítez
    4. Pernell Whitaker
    5. Ivan Calderón.

  2. un homme de défi qui a affronté les meilleurs, son intronisation au Hall of fame est indiscutable, un grand boxeur de légende, un palmarès amateur et professionnel impressionnant.

  3. Moi j’ai été ensorcelé par le talent de ce génie et unique Witaker. C’est inné chez lui, tout en décontraction, par automatisme, c’est hallucinant. Cette faculté à faire mal paraitre ses adversaires, vraiment ahurissant. Je savais pas qu’on pouvait être bon a ce point. Un phénomène et une grande légende vivante

    1. c’est vrai, mais remate son 2ème combat contre Ramirez et son combat contre Haugen. Des pépites ces 2 combats, Whitaker au sommet de son art, imbattable sur ce coup là quand il boxe comme il l’a fait contre eux deux.

  4. l’un des rares boxeur a être capable de jouer avec son poids et les catégories sans être handicapé, et il savait s’adapter à tous les styles adverses.

  5. Coucou les gars, bon quand j’ai lu l’article, ça m’a donné envie de revoir ses combats. Pour l’instant j’ai revu ses combats contre Diosbelys Hurtado, Roger Mayweather, Azumah Nelson, et James McGirt. Franchement je vous conseille de les voir ou revoir. Là, je vais me faire ses combats contre Chavez, de la Hoya, et Vasquez.

  6. Un boxeur qui avait de l’audace et qui contrairement à Mayweather n’était pas un calculateur. Champion unifié des poids légers en affrontant les ténors, il affronte le dangereux Pineda pour le titre IBF des poids super légers, il se bat deux fois contre McGirt pour le titre WBC des poids welters, il est le 1er à battre l’empereur Chavez. (même si les juges corrompus l’ont volé), Il tente un coup de génie en défiant et en battant le dangereux Vasquez pour le titre WBA des super-welters. Il a affronté les meilleurs, alors si il avait un manque d’engagement comme beaucoup disent ici (je respecte vos opinions) comment aurait-il pu gagner? Offensivement, il a fait de belles choses aussi, mais il faut reconnaitre que c’était un génie défensif.

  7. Un boxeur de talent, mais comme tous les génies de la défense, c’est ennuyant. Oui Whitaker assurait le show, mais honnêtement, je lui reproche un certain un manque de panache.

  8. Pour moi, Whitaker c’est le meilleur coup d’oeil de l’histoire de la boxe. Ses esquive (comme écrit dans l’article) était instinctive et non calculé comme Mayweather par exemple. Whitaker était un vrai phénomène qui, pour moi, au niveau défensive était bien meilleur que Pep, Benitez et Mayweather. Pour moi, le meilleur Whitaker est quand il était chez les poids légers. Dans cette catégorie, il savait attaquer aussi. Dans les autres caté, il était plus en mode défense (normal, les mecs frappent plus fort), ce qui fait qu’il était moins offensif.

  9. Une défense spectaculaire ok, mais c’était limite irrégulier par moment, parfois son genou était à terre. Sa tête se trouvait aux environ de la ceinture de ses adversaires, donc difficile de se faire toucher. Je n’ai jamais été emballé par ce boxeur, mais il fait parti des légendes, rien à contredire là-dessus.

  10. Le top du top, c’était un génie, une intelligence et une défense hors du commun. Il a pu montré que la boxe peut être élégante, pas deux bourrins sur un ring qui se cognent à tout va. Avec lui, le mot Noble Art avait un sens.

  11. Un boxeur unique en son genre, un extraterrestre dont on avait l’impression que le ring était une cour de récré pour lui. Un génie, mais les deux points négatifs que je lui reprocherais c’est qu’il ne remisait pas assez et son manque de punch. Il faisait le minimum pour s’assurer les points pour la victoire. Ca n’enlève rien à son génie, il a souvent épaté la galerie (juges compris), mais un peu plus d’engagement aurait été mieux. C’est d’ailleurs ce qui lui a couté son titre contre de la Hoya.

    1. C’est vrai que moi aussi j’avais l’impression qu’il ne forçait pas trop sur le ring, mais il assurait le show et était beau à voir boxer. Une vraie légende de la boxe. Ca manque des boxeurs comme ça aujourd’hui, de vrais champions qui n’esquivent personne.

  12. Une très belle carrière. Un boxeur qui a fait honneur à la boxe. Dommage pour sa fin de carrière. A son apogée, de la Hoya et Trinidad auraient perdu. Whitaker a été victime de vol (merci la WBC mafieuse), mais il a continué sa magnifique carrière. Un boxeur de légende. Tous mes respects Mr Whitaker.

  13. Yes !!! Pour moi lun des top 5 all time en défense … Pas de frappe mais il avait tout le reste ! Horrible à boxe et en plus gaucher … Un relou 😁 …. Et à cet époque les meilleur s’affronte …

    1. Imagine un peu le moral de ses adversaires s’il avait du punch. Déjà sur le ring, s’était un vrai casse-tête pour ses adversaires. Les mecs se défonçaient pour essayer de le toucher et brassaient du vent. Une purge pour eux. Déjà à son prime, il était imbattable, mais avec la putain de défense, la lecture de son adversaire et sa science du ring, j’ose même pas imaginer les remises avec du punch. Un boxeur magnifique à voir boxer, j’avoue même que je le préfère à Mayweather. Whitaker ne refusait personne et se donnait des défis de dingues dans différentes catégorie et contre les meilleurs. Avec le punch, il aurait été un boxeur complet. Moi aussi il est dans le top 5.
      Merci pour cet article. Pour l’instant l’actu de la boxe n’est pas top, et sur ce blog, on a toujours un très bon article pour nous faire patienter. D’ailleurs, pour la petite anecdote, je me demandais si un jour tu ferais un article sur Pernell comme tu l’as fait sur d’autres boxeurs de légende. Encore merci 😉

  14. Whitaker avait la capacité incroyable de se tenir en face de ses adversaires et ne pas être touché. Chapeau. Le combat qui m’a le plus marqué, c’est celui contre Azumah, un chef d’oeuvre.

  15. Ce mec est une vraie légende. Pour son combat contre De la Hoya, le match nul n’aurait pas été inapproprié, enfin je pense

  16. Un millionaire qui a mal fini: drogue, prison, ruiné, et j’avais même lu qu’il avait foutu sa mère de plus de 70 ans dehors.

  17. Un immense champion qui n’a pas jouit de la couverture promotionnelle qui a couvert des boxeurs comme Duran, Tyson et Mosley (par exemple). Pourtant, il a mis le légendaire et dieu de la boxe Julio César Chavez dans sa poche (malgré le match nul donné par les juges). Il a eu une carrière bien remplie, la seule chose qui lui aura manqué c’est la puissance.

  18. Pernell Whitaker est plus qu’un beau champion, c’est un des meilleurs boxeurs de tous les temps ! Il n’est pas rare de voir des spécialistes le classer dans leur top 10 all time ! Imbattable à son prime.

  19. Et oui, Pernell Whitaker avait le courage (pas comme certains) de relever des vrais défis à la fois dans le choix des adversaires et de leurs styles. Bravo champion. Dommage pour la drogue 😦

  20. Un boxeur qui a fait du bien à la boxe. Un génie bourré de talent, mais je pense qu’il aurait pu faire mieux. Il comptais trop sur ses esquives mais ne remisait pas assez. Il faisait le showman . Maintenant, un sacré coup d’oeil, rapide, il anticipait bien, mais je suis sur qu’il auait pu être bien meilleur, je pense qu’il y avait un manque de sérieux dans je ne sais pas trop quoi. Mais bon, il a eu une excellente carrière et mérite sa place parmi les meilleurs boxeurs de tout les temps

  21. un boxeur inégalable. merci pour cet article 😉 du coup ça me donne envie de me remater quelques combats. Je crois que je vais commencer avec celui contre Azumah Nelson. Dans ce combat, Pernell avait fait une belle perf.

  22. Whitaker a un super palmarès. Il a battu les meilleurs du moment en légers, super-légers et welters, le meilleur super-plume Azumah Nelson, et le rude Vasquez en super-welters. A l’époque, en plus il y avait de la concurrence haut de gamme. Il fait partie des légendes de la boxe pour moi ce mec.

  23. Un grand parmi les grands c’est vrai, mais je n’appréciais pas particulièrement le style. Un casse-tête à boxer pour ses adversaires, avec aussi des esquives souvent à la limite de la régularité. Je pensais quand il est monté chez les super-welters et qu’il a battu le dangereux (mais limité) Vasquez, qu’il allait (du moins j’ai espérer) affronter Norris.Dommage car j’aurai bien aimé voir les 2 s’affronter. Bref, il a eu une très belle carrière quand même.

    1. Pour moi, il n’a pas battu de la Hoya. Les esquives c’est une chose, mais il faut frapper pour marquer des points. De la Hoya a fait le combat et Whitaker a fuit tout le long. Par contre, je fais parti de ceux qui l’on vu gagner contre Chavez.

  24. Le 1er boxeur a avoir battu Chavez, c’est pas rien quand même. A son époque rien a dire, c’était le meilleur et son règne était incontestable. Dommage qu’il n’est pas été autant médiatisé.

  25. J’avais adoré ce boxeur au style particulier. Un génie avec 1 rapidité d’exécution, 1 excellent coup d’oeil, 1 technique, … J’étais fou de rage quand il s’est fait volé contre Chavez

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s