Cecilia Braekhus « The First Lady »

Cecilia_Braekhus-750x375

Née le 28 septembre 1981 à Cartagena en Colombie, elle est élevée à l’âge de deux ans par des parents adoptifs en Norvège, Cecilia Braekhus, toujours invaincue en 27 combats dont 7 remportés par KO, est la première boxeuse de l’histoire à détenir toutes les ceintures de championne du monde de boxe dans la même catégorie. Considérée comme la meilleure championne du monde toutes catégories confondues, elle a été médaillée d’argent aux championnat d’Europe à Riccione en Italie en 2004 dans la catégorie des poids super-légers, championne d’Europe à Tønsberg en 2005, et médaillée d’argent aux championnats du monde de Podolsk en Russie en 2005. Elle passe professionnelle en 2007 et devient championne du monde des poids welters WBA, WBC en 2009, WBO  en 2010 et IBF en 2014.

Les débuts :

A l’âge de 14 ans, elle s’inscrit à un sport, qui dans le collectif des gens, n’est pas très féminin: le kick-boxing. Une discipline dans laquelle elle va excellé et deviendra championne d’Europe et du monde amateur. L’année suivante, elle se tourne vers un autre sport: la boxe anglaise.  Avec un palmarès presque parfait de 75 victoires en 80 combats, décrochant une médaille d’argent aux championnats du monde et une médaille d’or au championnat d’Europe amateur, elle décide de passer professionnelle dans la discipline. Mais un autre obstacle se dresse devant elle. La boxe anglaise, jugée trop dangereuse car trop violente, est interdite en Norvège depuis 1981. Ne s’en laissant pas compter, Braekhus effectue ses débuts professionnels à l’étranger. Après quatre combats, ces atouts lui permettent de rejoindre l’Allemagne et d’intégrer en 2008 l’écurie de Wilfried Sauerland, l’un des plus célèbres promoteurs de boxe

reu-1428827

La consécration :

Le 14 mars 2009, pour son 11ème combat, elle remporte les titres WBC et WBA en battant Vinni Skovgaard par décision unanime des juges (98-92, 96-94, 96-94). Elle défendra victorieusement ses titres face à Amy Yuratovac et Lucia Morelli. Le 15 mai 2010, elle affronte Victoria Cisneros et conserve ses ceintures WBC et WBA et y ajoute la ceinture WBO. Elle continuera sur des défenses victorieuses contre Mikaela Lauren, Eva Halasi, Jill Emery. L’année 2011 sera aussi riche et conservera ses titres contre Chevelle Hallback et Kuulei Kupihea. En 2012, après avoir battu Jessica Balogun, elle affronte, le 22 septembre, la redoutable française, Anne-Sophie Mathis. Avec cette victoire, « The First Lady » a assis sa suprématie. Mathis dira après le combat :

«Lorsque vous perdez et que c’est logique, il n’y a rien à dire. Je suis beaucoup moins déçue qu’après ma défaite face à Holm. C’était un combat propre. J’ai perdu face à une adversaire de valeur, bien préparée, bien plus forte que moi techniquement et plus rapide. Braekhus est une belle championne du monde. C’est elle la numéro un».

En 2013, juste après avoir battu la redoutable française Mathis, Braekhus hausse le niveau de Oslo2l’adversité. En 2013, elle affronte Mia St-John, qu’elle battra facilement par TKO dans la 3ème reprise. Le 07 septembre, Oxandia Castillo subira le même sort dans la 9ème reprise. Le 1er février 2014, elle défendra victorieusement ses ceintures en battant la française Myriam Lamarre par décision unanime ( 100-90, 100-89, 100-89). Elle battra à nouveau Jessica Balogun, et le 13 septembre 2014, Braekhus aura marqué l’histoire de la boxe. En battant Ivana Habazin, elle ajoute le titre IBF à sa collection et devient ainsi la première femme de l’histoire à détenir les quatre ceintures majeures de championne du monde dans la même catégorie. Le 29 novembre 2014, elle conservera ses ceintures face à Jennifer Retzke.

Malgré les distinctions et les titres de championne du monde, lorsque la « First Lady » prendra sa retraite, une chose manquera à son palmarès. Le méga-combat tant attendu par les fans de boxe contre une autre figure emblématique de la boxe féminine, Holly Holm.

Le 23 janvier 2013, la World Boxing Council (WBC) avait ordonné le méga-combat entre la championne WBC des poids welters et invaincue Cecilia Braekhus (21-0, 5 KO) et Holly Holm (32-2-3, 9 KO). Pour ce choc, la WBC devait remettre la ceinture de diamant pour la gagnante, car ce combat était considéré « comme l’un des meilleurs combats de l’histoire de la boxe féminine. » Si les promoteurs de Braekhus (Sauerland Boxe) et Holm (Fresquez Productions) ne parvenaient pas à trouver un accord, la WBC devait procéder à une offre de bourse le 15 Février. Les tentatives ont été vaines et, en avril 2013, Holm annonce sa retraite de la boxe anglaise pour se concentrer pleinement sur sa carrière en MMA. Ce qui a provoqué la déception de la « First Lady » :

« Je suis très, très déçue. Un combat contre Holm aurait été la chose la plus importante dans la boxe féminine. Un combat que tous les fans veulent voir. C’est vraiment dommage qu’il ne se produise pas, mais ce n’est pas de notre faute. Nous avons fait tout ce que nous pouvions. Je l’ai toujours dit que je suis prête à me battre contre elle. Mon équipe a travaillé très fort pour organiser ce combat. Nous avons enlevé tous les obstacles.  Et au final, elle prend sa retraite. Vraiment, je ne sais pas quoi dire. C’ est dommage et je suis déçue. Je vais maintenant passer à d’autres défis, il y a beaucoup d’autres options intéressantes pour moi. Une chose dont je suis sure, c’est que de vrais champions ne fuient pas des méga-combats « .

Et Nisse Sauerland, le promoteur de Braekhus, a déclaré :

«Nous sommes déçus d’apprendre qu’Holly Holm a pris sa retraite de la boxe. Elle est l’une des plus grandes de tous les temps. Elle mérite le respect pour ce qu’elle a fait pour la boxe féminine. C’est triste qu’une grande carrière se termine comme cela, et maintenant elle se souviendra toujours d’avoir fui Cecilia Braekhus, la meilleure boxeuse du monde. Si Holly Holm avait toujours le coeur, la fierté et les compétences nécessaires pour rivaliser au plus haut niveau, il n’y avait aucune raison de passer à côté du plus grand salaire de sa carrière. Nous lui avons offert une somme à six chiffres. Mais elle décide de combattre en MMA  pour une somme moins conséquente. Cela montre combien elle a peur d’affronter Cecilia. La terrible défaite par KO terrible contre Anne-Sophie Mathis – une boxeuse que Cecilia a surclassé en septembre dernier – doit avoir changé quelque chose à l’intérieur d’Holm. Elle sait qu’elle ne pouvait pas battre Cecilia. Nous souhaitons à Holm tout le meilleur pour sa retraite. Pendant ce temps, Cecilia a d’autres options contre des boxeuses qui sont assez courageuses pour la défier. Voilà comment vous cimentez un héritage, en combattant le meilleur des meilleurs, pas en se retirant quand vous avez la chance de faire partie d’un méga-combat que les fans de boxe veulent voir « .

1-Wladimir_Klitschko_Cecilia_Braekhus

 


– Anecdote : 

Peu de temps avant le combat entre la très médiatisée championne de l’UFC, Ronda Rousey et Holly Holm, Cecilia Braekhus avait réagi aux propos d’Edmond Tarverdyan, l’entraineur de Rousey. Connaissant le goût prononcé pour faire du buzz et du trash-talking de Rousey et sa Team, son entraineur avait affirmé que la championne de l’UFC battrait Holly Holm dans un combat de boxe. Il alla jusqu’à rajouter que Rondy pourrait être championne du monde de la discipline. Ce qui n’a pas été du goût de la championne du monde WBA, WBC, IBF, WBO et IBO, considérée comme l’une des meilleures boxeuses du monde. « The First Lady » avait donc proposé de joindre la parole à l’acte en défiant Rousey pour sa prochaine défense de titre.

« Ronda est une athlète exceptionnelle, elle est au sommet de sa discipline et pour cela elle a mon respect. Mais que son entraîneur dise qu’elle pourrait gagner un titre mondial dès son premier match de boxe est un peu irrespectueux. Je ne sais pas si elle y croit vraiment ou si c’est juste l’opinion de son entraîneur. Mais si elle y croit vraiment et qu’elle accepte le challenge, je serais ravie de défendre mes titres contre elle. J’irais même jusqu’à Las Vegas pour l’affronter sur son propre terrain ».

A vouloir trop faire le buzz, on se retrouve ridicule … Au vu de la correction que s’est prise Rousey aux yeux du monde par l’ancienne championne du monde de boxe, Holly Holm, nul doute que Braekhus a dû bien rire, et ce n’est pas demain la veille que Rousey s’essaiera à la boxe anglaise pour ravir les titres de la Norvégienne.

original

Publicités

7 réflexions sur “Cecilia Braekhus « The First Lady »

    1. La pauvre Ronda se fait démonter à nouveau, Cecilia ne lui ferait pas de cadeau. Voilà comment arrongance rime avec ridicule pour Ronda. Et si Cecilia faisait un tour en MMA, le judo de Ronda serait inefficace encore une fois

  1. Cette femme c’est du lourd. Elle excelle dans beaucoup de domaines dans sa boxe, une vitesse d’éxécution vraiment précise. Son seul défaut c’est son manque de punch.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s