Jack Dempsey « le tueur de Manassa »

Jack-Dempsey

 

Né le 24 juin 1895 à Manassa dans le Colorado, Jack Dempsey, surnommé « le tueur de Manassa », a été le champion du monde des poids lourds (1919-1926) le plus populaire, le plus glorieux et le plus riche de tous les boxeurs des États-Unis jusqu’aux années 2000. A lui seul, il incarne le « rêve américain ». En plus de son palmarès de 66 victoires dont 51 par KO, 11 matchs nuls et 6 défaites, il a été élu boxeur de l’année en 1923 par Ring Magazine et, est membre de l’International Boxing Hall of Fame depuis sa création en 1990.

C’est du brutal

Issu d’une famille de fermiers mormons très pauvres du Colorado, il part, à l’âge de 15 ans, sur les routes et fait différents métiers comme terrassier, mineur, videur de boîtes de nuit. En raison de son gabarit, grand, costaud, des épaules de déménageur, pour quelques dollars, il va servir de sparring-partners à Salt Lake City et combattre sans grand succès. Mais c’est sans compter sur le coup d’oeil avisé de Jack « Doc » Kearns, entraineur, qui décèle en lui un potentiel. Il va l’entrainer à la dure, un bras attaché, les chevilles liées, et des centaines de rounds. Un calvaire qui aura porté ses fruits, puisque la métamorphose est là. En plus de sa frappe phénoménale, Dempsey a mis au point avec Kearns le fameux Dempsey Roll :  un mouvement « de roulement » exigeant une vitesse et une force considérables au niveau des membres inférieurs. Cette technique commence par une série de mouvements d’esquives. Pendant cette étape, la tête se déplace selon un modèle proche d’un huit horizontal. En accélérant, le boxeur avance et se sert, en poussant sur ses jambes, du mouvement crée pour lâcher des crochets au corps et au visage, tout en évitant les coups de l’adversaire. Un style que beaucoup de boxeurs dans la catégorie des poids lourds adopteront (Mike Tyson, …). Dès lors, la carrière de Dempsey démarre comme une fusée. En 1919, il monte cinq fois sur le ring et Dempsey-Willardmassacre ses cinq adversaires. Autant dire que ses apparitions éclairs le placent sous les projecteurs. Il se voit offrir une chance de disputer le titre mondial des poids lourds détenu par Jesse Willard, le géant de plus de 2 mètres qui a été « le grand espoir blanc » de l’Amérique, celui qui a mis KO le célèbre Jack Johnson, le premier Noir à devenir champion du monde de la catégorie. Le 4 juillet 1919 à Tolédo, le combat pour le titre entre les deux hommes a lieu. Survolté, boxant à une cadence infernale, Jack Johnson parviendra à envoyer sept fois au tapis le champion du monde dans la 1ère reprise, et remportera la victoire par KO dans la 3ème reprise. Le voilà désormais champion du monde des poids lourds. Après ce combat Willard dira : « C’est pas possible, ce type a des boulons dans les gants! ». Pendant ce temps, en France, une autre future légende de la boxe fait parlée d’elle. Georges Carpentier.

 

Le combat du siècle

Georges Carpentier est le champion du monde des poids mi-lourds. A l’annonce de ce combat, se crée alors une folie autour de l’évènement qui sera appelé « le combat du siècle ». Tous les journaux, sans dempsey-carpentier-boxeo--644x500exception, mettent à la une « l’Homme à l’orchidée » face au « tueur de Manassa ». Devant l’engouement inouï pour ce combat, un stade sera construit où 80183 spectateurs payant et un parterre de stars pourront prendre place. Et pour la première fois, le combat sera retransmis en direct à la radio à travers tous les États-Unis.

Le combat a donc lieu le 2 juillet 1921, et les 80 183 spectateurs payants ont pris place ainsi que les stars. On notera également la présence de Jim Corbett, Jim Jeffries et Jesse Willard qui occupent les premiers rangs. La recette aux guichets s’affole : prés de 1,8 millions de dollars ! Aucun événement sportif n’a jamais généré autant d’argent. Prudent lors de la 1ère reprise, Dempsey passe à l’offensive dans la 2ème reprise, sur un splendide contre, Carpentier frôle l’exploit. Le champion du monde vacille, la pommette en sang, recule les yeux révulsés. Malheureusement, lors de l’impact, le boxeur français s’est blessé à la main. Dans la 4ème reprise, il est diminué, va au tapis et se relève. Dempsey l’emportera par KO dans la 4ème reprise, et avouera lors de l’interview : « Je l’ai eu, mais si au deuxième round, il m’avait encore touché, je serais mort. » Et pour la petite anecdote, un journaliste français du nom de Géo Lefèvre invente ce soir là la désormais fameuse formule :  » On va pleurer dans les chaumières … »

Jack Dempsey devient l’idole des Américains. Son règne va durer pendant sept années. Mais, le 23 septembre 1926 à Philadelphie, devant 127757 spectateurs payants (un record), il perd son titre en s’inclinant aux points face à Gene Tunney. Ce combat sera élu « combat de l’année ». La revanche aura lieu l’année suivante à Chicago devant 104943 spectateurs. Dans la 7ème reprise, Tunney est au tapis. L’arbitre, comme le règlement le prévoit, ordonne à Dempsey d’aller dans un coin du ring avant de commencer à compter. Mais voilà, remonté à bloc, « le tueur de Manassa » n’obtempère pas et reste près de son adversaire. L’arbitre attend toujours, et quand Dempsey gagne enfin un coin du ring, le compte commence. Mais cela faisait déjà 17 secondes que Tunney était au sol. Il finira par se relever, et le combat ira jusqu’au bout. Dempsey perdra à nouveau aux points. Ce combat « du long compte » clôt une époque légendaire et sera élu « combat de l’année » .

Jack Dempsey se retire des rings et ne reviendra pas. Riche, adulé, propriétaire d’un bar connu du monde entier à New-York, il mourra le 31 mai 1983 à New-York, à l’âge de 87 ans, d’une crise cardiaque.

Le parcours d’un pauvre fermier mormon qui, près des errances, a connu la gloire et fini riche. Une histoire de boxe qui finit bien. Ce qui est rare …

 

dempsey

Publicités

5 réflexions sur “Jack Dempsey « le tueur de Manassa »

  1. Im not that much of a online reader to be honest but your blogs really nice, keep it up! I’ll go ahead and bookmark your site to come back later. All the best

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s