Coups De Poings Dans Le Rétro (chapitre XVII)

Au-delà des rivalités entre certains boxeurs, des performances et de la consécration mondiale des très grands champions, jamais dans l’histoire de la boxe deux nations, opposées par quelques différents historiques, n’ont suscité autant d’engouement devant un tel sommet de rivalité. Un intérêt stratégique qu’aucun promoteur ne laisse passer. Même Oscar de La Hoya, en tant que boxeur et promoteur, l’avait compris en faisait régulièrement allusion à ses origines mexicaines. Cette rivalité entre ces deux nations que sont le Mexique et Puerto Rico est devenu un classique de la boxe moderne. Bien souvent, c’est le genre de combat qui fait que de simples amateurs occasionnels de boxe deviennent de véritables passionnés. Le genre de combat épique où l’on a souvent des rebondissements, de la violence, du suspens, des renversements de situation. Des affrontements mémorables qui sont remis au goût du jour régulièrement comme par exemple (pour n’en citer que quelques uns) Rodolfo Casanova vs Sixto Escobar, Pipino Cuevas vs Angel Espada, Wilfredo Benitez vs Carlos Palomino, Wilfredo Gomez vs Salvador Sanchez, Julio Cesar Chavez vs Hector Camacho, Felix Trinidad vs Oscar de La Hoya, … Et lorsque Miguel Cotto et Antonio Margarito se sont affrontés, c’est un autre chapitre de la rivalité entre Puerto Rico et le Mexique, l’une des plus belles dans la boxe, qui s’est écrite malgré la polémique du 1er combat.

 

Miguel Cotto vs Antonio Margarito I : « The Battle » :

cotto_margarito

Le combat se déroule le 26 juillet 2008 au MGM Grand de Las Vegas. La star porto-ricaine et invaincue Miguel Cotto (32-0-0, 26 KO) défend son titre de champion du monde WBA des poids welters contre le mexicain Antonio Margarito (36-5, 26 KO), un boxeur rapide, puissant, fougueux, hargneux, et ancien champion du monde IBF et WBO des poids welters. Les deux boxeurs, au style agressif, ont fait que ce combat a tenu toutes ses promesses. Les premières reprises sont dominées par Cotto, tout en vitesse et précision mais le travail de sape entrepris par Margarito, qui encaisse sans broncher, renverse peu à peu la physionomie du combat dès la 6ème reprise. Les deux boxeurs se livrent une terrible bataille, et Cotto, en plus de la blessure au nez survenue dans la 2ème reprise, est coupé à l’oeil gauche dans la 3ème reprise. Dans cette même reprise Margarito sera averti suite à ses deux coups bas successifs. Dans la 4ème reprise, le champion du monde encaissera des coups au corps ainsi que de terribles uppercuts. Dans la 5ème reprise, après de terribles échanges, Margarito a réussi à faire vaciller Cotto qui a dû résister jusqu’au coup de gong de la fin de la reprise. Quelle intensité. Dans la 7ème reprise, le champion du monde est malmené et subit énormément. Il ne s’en laisse pas compter pour autant, et reprend même du « poil de la bête » dans la 10ème reprise. Mais dans la 11ème reprise, c’est la que ça casse. Margarito accentue son pressing et contraint Cotto à mettre une première fois un genou à terre, puis une seconde fois quelques instants plus tard. Le visage ensanglanté, Cotto n’y est plus, Cotto n’en peut plus. Le coin de Cotto décida de jeter l’éponge, et l’arbitre Kenny Bayless décida d’arrêter le combat. Le résultat est une vraie surprise et la foule présente dans la salle explosa. Même les journalistes en ont oublié l’impartialité et l’objectivité,  et exultèrent, car un moment de l’histoire de la boxe venait de s’écrire.

Ce fut la première défaite professionnelle de la super star Miguel Cotto, et la plus importante victoire de la carrière d’Antonio Margarito, et la consécration pour son premier titre mondial. Mais cela ne sera que de courte durée lorsque certains éléments jetteront le doute sur la valeur de sa performance. Avec cette 1ère défaite, Cotto a vu également un grand combat lui échapper, car en cas de victoire, il aurait pu se voir proposer un contrat très lucratif pour affronter Oscar De La Hoya pour le mois de décembre de cette même année.
 
En janvier 2009, au Stapple Center de Los Angeles,  Antonio Margarito, tout auréolé, affrontera le boxeur américain Shane Mosley. Ce combat créa une incroyable attente, et pour la foule mexicaine qui s’attendait à la défaite de Mosley, ce fut un véritable cauchemar. Mosley, qui avait dominé le combat, l’emportera par KO dans la 9ème reprise. En plus de cette sévère défaite, les soucis commencèrent pour Margarito. Des irrégularités furent constatées dans ses bandages, des morceaux de plâtre ont été retrouvés dans ses gants. La Commission Athlétique de Californie s’empara des bandages pour mener une enquête et Margarito se vit suspendre sa licence pour une année. Durant l’investigation, il ne cessa de clamer son innocence, mais le mal était fait. Outre le fait de perdre sa licence, il a acquis une réputation de tricheur dans l’opinion publique.
 
Le doute plane depuis les fameux bandages sur la légitimité de la victoire de Margarito lors du 1er affrontement avec Cotto qui, désormais,  est convaincu d’avoir lui aussi été victime des tricheries du mexicain, ce qui explique pour lui son visage ensanglanté. Le boxeur porto-ricain est bien décidé à prendre sa revanche pour prouver qu’il est le plus fort des deux.

 

 

Miguel Cotto vs Antonio Margarito II : justice est rendue :

Le 26 juillet 2008, le boxeur mexicain avait créé une énorme surprise en infligeant une défaite sanglante par KO dans la 11ème reprise au boxeur porto-ricain, jusqu’alors invaincu. Miguel Cotto (36-2, 29 KO) champion du monde WBA des poids super-welters et Antonio Margarito (38-7, 27 KO) vont s’affronter de nouveau au Madison Square Guarden de New York pour une revanche très attendue qui s’annonce explosive. Pour Cotto, ce combat est beaucoup plus qu’une simple revanche. Il n’a jamais cru aux explications de Margarito et est révolté qu’un boxeur puisse mettre la santé de son adversaire en danger pour gagner.

« Mon chien est plus humain que lui »

Mais voilà, pour ce faire, il faudra attendre la décision de la Commission Athlétique de New-York d’accorder une licence à Margarito. Cette décision n’a rien à voir avec le problème de bandage, mais des inquiétudes sur l’état de l’oeil du boxeur mexicain. Après sa défaite, Cotto s’est refait une santé en battant Michael Jennings pour le titre WBO des poids welters le 21 février 2009, et Joshua Clottey le 13 juin 2009, avant d’être battu par Manny Pacquiao le 14 novembre 2009. Il retrouve le chemin de la victoire en détrônant Yuri Foreman du titre WBA des poids super-welters, et l’emporte également sur Ricardo Mayorga le 12 mars 2011. Alors que pour Margarito, après sa surprenante victoire sur Cotto, son ascension est de courte durée puisqu’il est battu par Shane Mosley le 24 janvier 2009. Après avoir purgé sa peine de suspension d’un an, le 13 novembre 2010, il connait à nouveau la défaite contre Manny Pacquiao. Avant son combat contre le boxeur philippin, il sera à nouveau surpris avec des bandages rigides. Et c’est dans ce combat qu’il se retrouva avec le plancher orbital de son oeil droit fracturé, ce qui nécessita une intervention chirurgicale. Après l’accord des médecins, Margarito retrouve sa licence de boxe. Le combat revanche entre le boxeur mexicain et le boxeur porto-ricain, à la satisfaction générale, peut donc avoir lieu. Les conférences de presses sont animées, et Cotto est plus déterminé que jamais.

« Margarito est un criminel parce qu’il a utilisé une arme contre une autre personne, contre moi. Cette fois, les choses seront différentes et la lutte ne sera pas la même. Margarito est une honte pour la boxe. Je vais le détruire. « 

 

Comme à son habitude, Cotto commence fort le combat et remporte les premières reprises. Dans la 2ème reprise, Margarito est beaucoup plus agressif, mais grâce à sa détermination, Cotto l’emporte. Dans la 3ème reprise, la bataille repart de plus belle et le mexicain est coupé à l’oeil droit. Dans la 5ème reprise, l’oeil droit de Margarito se ferme et Cotto, plus agressif que dans leur 1er combat, saigne de la bouche. Durant les reprises suivantes, les échanges violents continuent, et dans la 7ème reprise, du sang coule de l’oeil droit déjà fermé de Margarito, ce qui amènera le médecin a examiné cet oeil dans la 8ème reprise. Le combat peut continuer et Cotto ne lâche rien. A la fin de la 9ème reprise, le médecin examine à nouveau l’oeil du mexicain et à l’approche de la 10ème reprise, l’arbitre arrête le combat.

Miguel Cotto remporte donc ce combat par TKO dans la 10ème reprise.

Deux combats qui sont inscrits dans les classiques de la boxe et de la rivalité entre Porto-Rico et le Mexique.

Publicités

7 réflexions sur “Coups De Poings Dans Le Rétro (chapitre XVII)

  1. Oui bien-sûr que je m’en souvient😀 à la pesée on avait l’impression qu’il y avait 3 catégorie d’écart ! Oui je suis d’accord voir maidana corriger le mr arrogance était jouissif …. Malgré tout il n’est pas plus modeste aujourd’hui … Alors qu’il a reperdu ….

    1. Après avoir lu l’article, qui est très bien écrit (au passage), je me suis regardé le 1er combat. Je regarderai le 2ème demain. Quand on voit comment Cotto était défiguré et ensanglanté, il a eu beaucoup de chance. C’est vrai qu’il aurait du être banni à vie de la boxe.
      @Euskadi, d’accord avec toi, et oui, je me souviens de son combat contre le légendaire Mosley, qui était donné perdant en plus. Ahahah… C’était jouissif la correction qu’il s’est prise. D’ailleurs c’est la 1ère fois que j’étais content de voir quelqu’un se prendre une correction. La 2ème fois c’était Maidana qui a corrigé Broner. Bref je sors un peu du sujet de l’article et de ton commentaire. Je sais pas si tu as vu ou si tu t’en souviens Euskadi, mais j’ai aimé le combat contre Pacquiao aussi, même si le Pacman a eu très chaud dans la 6ème reprise (si mes souvenirs sont bons), mais après une vraie guerre ou Pacquiao l’a bien amoché. Ce qui était mérité, surtout que j’avais lu que la aussi, juste avant le combat Margarito avait triché.

      1. Oh pas bien @Leonard de sortir du sujet. Non je plaisante. Ce n’est pas parce qu’il y a un article sur tel sujet que l’on ne doit se focaliser sur celui-ci. C’est justement cette richesse de l’histoire de la boxe, qu’un combat peut amener à une comparaison avec un autre combat, et c’est le but aussi, l’opinion et l’expérience de chacun fait que bien souvent on dévie un peu du sujet. Tiens moi aussi je vais sortir du sujet 🙂 Moi aussi j’ai adoré voir Maidana « refroidir » les ardeurs démesurées de Broner. A l’occasion, il faudrait que je songe à y faire un article, pourquoi pas lol

  2. Je suis d’accord avec toi Guillaume, il aurait dû être radié à vie. Mettre la vie de ses adversaires de cette façon, il n’est pas digne de monter sur 1 ring

  3. J’adore cette rubrique « coups de poings dans le rétro ». Ca nous remémore des combats ou nous fait découvrir des combats qu’on ne connaissait pas. Pour ma part je vais me refaire ces 2 combats. Pas mal a l’approche d’un Cotto-Alvarez

  4. Margarito a triché de nombreuses fois dans sa carrière. C’est à vie qu’il aurait du être suspendu. Ses adversaires ont eu de la chance car souvenez vous de Collins

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s