La Boxe féminine

– La Boxe Féminine –

La boxe a longtemps été considérée par la plupart d’entre nous comme un sport d’hommes en raison de sa violence, mais les portes des salles de boxe s’ouvrent progressivement aux femmes malgré, qu’en France, l’emprunte sexiste demeure. La réticence d’une grande partie du monde sportif, des médias et de la société a longtemps retardé le développement de la boxe anglaise féminine. Dans les années 90 apparaissent les organisations professionnelles comme la WIBF, l’IFBA, l’IWBF et la WIBA. Les premiers championnats du monde amateurs ont eu lieu aux Etats-Unis en 2001. En France, la boxe féminine fut autorisée à la compétition en 1997. Le nombre de femmes qui ont franchi le pas et sont montées sur un ring a très nettement augmenté depuis. La popularité grandissante des boxeuses aux Etats-Unis est due notamment à des stars telles que Laila Ali, la fille de la légende vivante Muhammad Ali, Holly Holm, Regina Halmich, Ann Wolfe,… Et en France, ce sont les performances des boxeuses comme Myriam Lamare, qui a été la 1ère championne du monde reconnue par la WBA, et Anne-Sophie Mathis qui ont toutes les deux été championnes du monde. Il faut remarqué aussi que le cinéma s’y est mis comme le succès du film Million Dollar Baby de Clint Eastwood qui a été récompensé en 2005 par 4 Oscars. Symbole que ce sport gagne en mixité, la boxe féminine a fait son entrée aux JO de Londres en 2012. Malgré tout, les boxeuses subissent souvent le désintéressement des médias, des retransmissions télévisées, les stéréotypes sont là et le sport reste une « affaire d’hommes ».

Même à très haut niveau, lorsque la reconnaissance est unanime vis-à-vis de la boxeuse, les boxeurs les plus machos continueront de dénigrer la boxe féminine. Anne-Sophie Mathis, quand elle était championne du monde des poids welters, s’est vu décernée les Gants d’Or, créés en 1987 par Jean-Claude Bouttier pour récompenser le meilleur boxeur français de l’année. C’est la première fois qu’une femme est couronnée. Anne-Sophie Mathis en recevant les Gants d’Or, reçoit ainsi la reconnaissance du milieu de la boxe française qui n’a pas toujours été tendre avec la pratique par les femmes du noble art.

« C’est la plus belle des récompense, mieux qu’un titre mondial qui se dispute uniquement entre femmes » avait-elle déclaré au journal L’Equipe.

L’ancien boxeur Fabrice Tiozzo  n’a pu s’empêcher de tenir des propos machistes à l’égard de la boxe féminine :

« La récompense d’Anne-Sophie Mathis est méritée mais dans les années 1990, quand nous étions cinq champions du monde, elle ne l’aurait jamais eue. Je n’aime pas la boxe féminine à cause d’un manque de technique. Elles ne font que se taper dessus et s’abîment beaucoup ».

Jean-Claude Bouttier a dit :

« Tout le monde sait ce que je pense de la boxe féminine… Mais à l’unanimité, le jury l’a élue Gant d’Or. C’est une grande première! Et ça ne changera jamais. J’aime les femmes, mais pas quand elles se battent. Il m’est arrivé de commenter des combats d’Anne-Sophie, mais je ne peux pas l’encourager à détruire l’autre. Elles font des choses mieux que nous : elles donnent la vie. Mais les voir sur un ring, ça me fait mal ».

Julien Lorcy :

« Moi, j’ai souffert sur un ring. Je sais ce que c’est. Donc ça me fait mal de voir une femme combattre. »

Mais Jean-Claude Bouttier a tout de même reconnu :

« Lors de son combat contre Holly Holm, à Albuquerque, je me suis envolé ! Elle était adroite et combattait avec autant d’agressivité qu’un homme. Elle est complète, mobile, s’adapte à son adversaire et ça, c’est le propre du champion ».

Julien Lorcy, lui aussi, rejoint Bouttier :

« Aller chercher un titre aux Etats-Unis, c’est un exploit ! Quand les Américains font venir quelqu’un, c’est pour le déboîter. Anne-Sophie, elle, a une science du combat. C’est une femme qui sait boxer, c’est tout. Je ne suis pas pour mais elle a mon admiration. En plus, avec son staff, elle a su rebondir ».

 

Boxe féminine

En France, nous avons eu des femmes qui ont porté haut nos couleurs et fait honneur à ce sport en la personne de Myriam Lamare et Anne-Sophie Mathis. Sans vouloir faire leur biographie, je pense qu’il est bon de faire un petit récapitulatif de leur carrière respective.

Myriam Lamare : en amateur c’est un palmarès de 45 combats et 42 victoires. Chez les professionnels, son palmarès est de 22 victoires dont 10 par KO et 4 défaites avec à la clé les titres de championne du monde super-légers WBA, IBF et WBF. Elle devient championne du monde WBA des poids super-léger en 2004 en battant l’américaine Eliza Olson. Elle défendra victorieusement son titre à 5 reprises, et dans sa 6ème défense de titre, en 2006, elle affrontera une autre grande figure de la boxe féminine, sa compatriote Anne-Sophie Mathis. Elle perdra sa couronne et ce combat sera élu combat de l’année féminin par Ring Magazine. Les deux boxeuses se retrouveront en 2007 pour un combat revanche qui verra à nouveau la victoire d’Anne-Sophie Mathis. De ces deux affrontements, la boxe féminine en sort grandi. En 2009, elle sera battue par la tenante du titre WIBA des poids welters Holly Holm. Cette même année, Myriam Lamare s’emparera du titre WBF des poids supers-légers en battant l’américaine Ann Saccurato. Elle effectuera des défenses victorieuses, et en 2011, elle deviendra championne du monde IBF des poids supers-légers aux dépends de Chevelle Hallback. Elle défendra victorieusement  sa ceinture à 2 reprises. En  2014, elle affrontera dans un combat de taille, la norvégienne Cecilia Breakhus la tenante des titres WBA, WBC et WBO des poids welters. Elle s’inclinera aux points et prendra sa retraite des rings.

Myriam Lamare

Anne-Sophie Mathis : Pour sa carrière professionnelle, elle comptabilise 27 victoires dont 23 par KO et 4 défaites. Elle est la première femme à remporter le titre de championne du monde dans les quatre fédérations principales (WBA, WBIF, UBC et WBC) chez les poids supers-légers, et est la seule à s’être vu décerner le prestigieux gant d’or. Elle devient championne du monde en 2006 lors de son duel, qui propulse la boxe féminine sur le devant de la scène, contre sa compatriote Myriam Lamare. En plus de la revanche contre Lamare, elle effectuera des défenses victorieuses, et elle se verra décerner le gant d’argent en 2008. Cette même année, elle deviendra championne du monde UBC et WBC des poids supers-lgers en battant Ana « Dinamita » Pascal. Elle enchaine les victoires, souvent avant la limite, et réussit l’exploit de mettre KO la championne du monde IBA Holly Holm. Elle perdra malheureusement ses ceintures lors d’une revanche contre Holm en 2012, puis connaitra une nouvelle défaite contre Cecilia Breakhus la tenante des titres WBA, WBC et WBO des poids welters. En 2013, elle devient championne WBF des poids super-welters en battant Yahaira Hernandez. En 2014, elle tente d’unfier son titre avec la ceinture WBO contre l’allemande Christina Hammer. Un combat polémique dans ce qui sera le vol du siècle. En effet, elle mettra KO l’allemande mais se verra disqualifiée par l’arbitre. Après réclamation, ce combat sera déclaré No-Contest, et Anne-Sophie Mathis retrouvera son titre WBF. Elle défendra son titre contre Oxandia Castillo et le combat se soldera par un match nul. On apprendra par la suite que son adversaire était dopée. Anne-Sophie Mathis prend sa retraite des rings par la suite.

688676

 

Les femmes ont désormais leur place sur les rings, mais il faudra encore un peu de temps pour que les choses évoluent. La boxe féminine professionnelle est de mieux en mieux acceptées par les médias, même si celle-ci reste en marge des représentations masculines. Pour les combats, la médiatisation se fait en amont tandis que les comptes-rendus sportifs restent relativement faibles.

Publicités

9 réflexions sur “La Boxe féminine

  1. Bravo pour cet article, il fallait oser le faire. Pas de réelle locomotive depuis Lamare et Mathis en France. Une discipline, sur le plan mondial, qui tarde quand même à décoller, et un peu inquiétant, c’est que je ne constate pas de progrès depuis Lucia Rijker. Après on a Cecilia Braekhus qui est très bonne, mais seule au monde

  2. Bonjour, je trouve votre publication sur la boxe féminine très intéressante, puis-je le recopier pour mon site ? Cordialement

    1. Bonjour, je suis ravi que l’article vous ait plus. Bien sur que vous pouvez le recopier sur votre site, du moment que vous mettez le lien du blog. Bonne journée à vous, cordialement😉

  3. Thanks on your marvelous posting! I certainly enjoyed reading it, you can be a great author.I will ensure that I bookmark your blog and will often come
    back sometime soon. I want to encourage you to continue your great work, have a nice
    weekend!

  4. je ne suis pas trop fan de la boxe féminine, mais il faut bien le reconnaitre que Lamarre et Mathis ont fait honneur à nos couleurs dans le monde entier. Il y a un grand vide depuis qu’elles ont pris leur retraite.

  5. un article génial, bravo pour mettre la boxe féminine à l’honneur car les boxeuses le méritent. Merci à Mme LAMARE et MATHIS pour ce qu’elles ont apporté à la boxe en France.

  6. moi je me suis intéressé à la boxe féminine, par pur hasard, quand j’ai vu un combat de Myriam Lamarre et ensuite je regardais tous ses combats. Anne-Sophie Mathis n’a fait que renforcé mon intérêt pour la boxe féminine. Et le grattin c’est quand elle se sont affrontées toutes les deux. De la joie pour ASM et de la tristesse pour Myriam.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s